Partager

«  Mon test de dépistage au Centre l’Eveil a montré que je n’ai pas le sida  »

Le musicien reggaeman Malien, Askia Modibo, est de retour après un an d’absence. Nous l’avons rencontré à la maison des jeunes de Bamako où il participait à l’assemblée générale d’information de la Fédération des artistes du Mali. Il nous parle des raisons de son absence de la scène musicale nationale, son état de santé, du futur concert qu’il va organiser avec Alpha Blondy à Bamako et de ses projets.

On l’avait perdu des mois durant. Des rumeurs circulaient même en un moment, qu’il avait le sida. Les plus fantaisistes affirment qu’il était devenu fou à cause des problèmes qui l’assaillaient. Askia Modibo est de retour à Bamako, après avoir passé un an et six mois en Gambie, plus précisément à Banjul. «Tout ce temps, on était en vacances une sorte de veillée d’armes. J’étais en Gambie pour élargir mes connaissances musicales, me perfectionner, en anglais courant.

Aujourd’hui, vous le savez, l’anglais est en quelque sorte, une clé qui ouvre toutes les portes, que ce soit en Occident ou en Afrique» a-t-il déclaré. Ces vacances de veillée d’armes ont permis à Askia Modibo de prendre un recul par rapport à tout ce qu’il fait. Un recul qui lui a permis aussi de comprendre beaucoup choses aussi bien en musique que dans la vie courante. « Je le dis, parce qui actuellement les choses commencent à bien marcher pour moi. Comme on le dit en bamanan, il faut toujours reculer pour mieux sauter « .

Avant son départ pour la Gambie, Askia Modibo affirme ne pas se sentir en bonne santé. Il a même été à la clinique Pasteur pour des traitements, mais malgré tout il ne sentait pas bien. « En Gambie, on décélé que je souffrais d’appendicite. Mon mal a été bien traité. J’ai fais six mois sans travailler. Avant mon départ, on disait que j’étais séropositif et on me traitait de tous les noms. En réalité, je ne suis pas séropositif, je me sens bien dans ma tête et dans ma peau.

J’ai même fait un test au niveau du Centre L’Eveil au niveau de l’immeuble Nimagala. J’ai le résultat qui est négatif. Ce qui veut dire que je n’ai rien. Je voulais le publier mais des amis m’ont dit que ce n’est pas la peine. Ils m’ont dit que cela ne sert à rien d’accentuer la polémique« . Des promesses lui avaient été faites lors de la CAN 2002 à Tunis qui n’ont à présent pas été honorées.

Il est toujours dans l’attente bien que pour lui ce n’est plus important.  » Tous mes problèmes ont commencé en 2002, après le résultat malheureux de notre équipe nationale. C’est comme si l’on avait éventré une case, chacun a pris son chemin. Les promesses n’ont pas été respectées à mon égard par le Cocan et le gouvernement.

Il paraît que nous sommes des citoyens et que si l’Etat ne tient pas promesses il ne faut rien dire  » ajoutera. Askia Modibo. L’artiste prépare son 8ème album, ce qui nécessite un déplacement sur la France. «Je dois m’envoler pour l’enregistrement de cet album qui se fera en France comme d’habitude. D’ici la fin du mois d’octobre, mes fans auront le prochain album de Askia Modibo sur le marché» précisera-t-il.

L’initiateur de Wast reggae pense qu’il faut avoir les reins solides quand on est dans le monde du show biz parce qu’il faut à accepter les critiques et suggestions pour aller de l’avant. « Nous sommes obligés d’avoir les reins solides. Je remercie tous mes fans. Qu’on se donne la main parce que le Mali est un exemple de démocratie. Cela ne peut pas continuer si nous les Maliens, nous ne nous donnons pas la main pour travailler pour la prospérité et l’avenir de notre pays.

Très prochainement nous aurons un grand concert live qui sera parrainé par Alpha Blondy. Lors de son dernier passage à Bamako j’avais échangé avec lui. J’étais chargé de l’accueillir à Bamako de même que Seydoni Production. Nous avons discuté de beaucoup de choses. Il nous a demandé de lui faire signe dès que nous serons prêts. Ce concert aura lieu entre les 11 et 20 décembre prochain. »

K.TRAORE

01 Septembre 2008