Partager

La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a assuré mardi Mohamed Morsi, gardé au secret par l’armée égyptienne depuis près d’un mois, allait « bien », peu avant de nouvelles manifestations des islamistes prévues dans l’après-midi pour réclamer le retour du président déchu. Mme Ashton s’est refusée à donner des détails sur le contenu de ces discussions « franches » et « amicales » ainsi que sur la localisation de M. Morsi arrêté lors de sa destitution le 3 juillet par l’armée, après de grandes manifestations réclamant son départ.Mme Ashton a dit travailler à « faciliter l’échange d’idées » entre les parties pour sortir de l’impasse politique, même si elle a démenti venir avec un plan ou une initiative européenne particulière. Elle a rencontré lundi les nouveaux dirigeants du pays –notamment le président par intérim Adly Mansour et le puissant chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi– ainsi que des représentants des formations islamistes. Elle devait avoir de nouveaux entretiens mardi, et s’est dite prête à revenir en Égypte si nécessaire. Le camp pro-Morsi appelle de nouveau à de grandes manifestations dans l’après-midi, tandis que le pouvoir a multiplié les mises en garde.Les adversaires de M. Morsi, élu en juin 2012, l’accusent d’avoir gouverné au profit de son seul camp et d’avoir laissé le pays s’enfoncer dans la crise économique. Les manifestations géantes du 30 juin contre lui ont fait perdre sa légitimité et justifient selon eux la décision de l’armée de le renverser. AFP.