Partager

Les artistes plasticiens maliens sont en train de suivre depuis le lundi 21 mai une formation d’une semaine sur la  » caricature, le design et le bogolan appliquer  » au palais de la culture Amadou Hampathé Bâh.

Dans le cadre de la promotion des disciplines artistiques, notamment les arts plastiques le ministère de la Culture vient de prendre l’initiative de l’organisation de deux ateliers de formation dans cette discipline à Bamako et à Ségou.

La tenue de ces deux ateliers fait partie des recommandations du marché national des arts plastiques tenu ici à Bamako en 2006.

La cérémonie d’ouverture officielle du premier atelier de renforcement des capacités des artistes plasticiens qui se tient ici à Bamako depuis le lundi dernier était présidée par le représentant du ministère de la Culture Mme Haïdara Aminata Sy.

C’était dans la grande salle de conférence du palais de la Culture Amadou Hampathé Bâh.
Au cours dune semaine de formation les artistes plasticiens se familiariseront davantage avec trois modules :  » le portrait et la caricature « , le  » design de décor intérieur » et « le bogolan appliqué  »

Selon la représentante du ministre de la Culture, l’objectif du département est d’initier les apprenants à certaines techniques pratiques jusque là insuffisamment exploitée, mais qui sont viables et qui peuvent aussi nourrir leur homme.

Une autre raison de la tenue de cet atelier est due à la prolifération des organes de presse consacrés à la caricature, l’essor considérable de l’immobilier (maison d’habitation, espace culturel …)

Cette session de formation est venue à point nommé surtout que le secteur des arts plastiques au Mali est méconnu par le plus grand nombre. A cela s’ajoute le manque de lieux d’exhibition, d’écoulement des différents produits.

Malgré ces difficultés, on constate un certain engouement et le dynamisme du marché des arts plastiques.

Cela vient d’être symbolisé récemment par l’exposition de sept peintres maliens à la galerie Serpentine à Paris.

KT

24 mai 2007.