Partager

Le lundi 14 juillet 2008 s’est tenue, dans la salle de réunion du restaurant “Loft”, à Quinzambougou, la cérémonie d’ouverture du premier projet d’initiation en écriture radiophonique en Afrique subsaharienne. Cette session de formation dure 6 jours et consistera, pour les auteurs, à écrire 270 épisodes d’une série qui sera finalement diffusée sur toutes les antennes de radio au Mali.

Le responsable du projet, M. Rhanime Abdel Kadel, a précisé que le Mali a été choisi à cause de sa diversité culturelle. M. Rhanime a ajouté que tous les auteurs leur ont été recommandés après un travail assez minutieux avec ACTE SEPT (sensibilisation, éducation et promotion théâtrale)

La compagnie artistique et culturelle est dirigée par Adama Traoré (qui figure d’ailleurs parmi les formateurs) ainsi que par Ousmane Diarra du Centre Culturel Français et Bouchaib Tali. Ce dernier est Professeur d’art dramatique au Conservatoire d’art communautaire de Casablanca, au Maroc. Il est venu spécialement pour la formation des auteurs maliens.

Ces 270 épisodes seront redigés en 4 langues : bambara, peulh, Sonraï et tamachek. Parmi les auteurs figurent des représentants de chacune de ces éthnies. Selon M. Rhanime, ces langues ont été choisies dans le but de toucher un plus large public à travers tout le pays. Le projet est une initiative de l’USAID avec le concours de l’Etat malien.

Ces langues visent aussi à sensibiliser les gens sur la tolérance éthnique, la prévention et la gestion des conflits, la santé et surtout, l’éducation. Chaque apprenant est formé dans son domaine d’action et bénéficie d’un conseiller culturel, en fonction de son éthnie. Ils seront encadrés par de grands experts venus spécialement par l’occasion.

Au cours de cette formation, une méthode spécifique sera utilisée pour l’initiation complète et totale des formés. Il s’agit de la méthode “SABIDO”. Selon le Pr Bouchaïb Tali, c’est “l’une des plus grandes méthodes d’éducation par le divertissement. Elle aide les gens à changer de façon positive leur comportement”. C’est, en un mot, la conception et la production d’une série de dramatiques Radio ou TV populaire, tout en promouvant des valeurs sociales à travers les messages véhiculés dans les épisodes.

C‘est également une méthodologie fondée sur le développement des personnages qui fournissent, à l’audience, une variété de profils auxquels elle peut s’identifier, évoluer et changer. Le changement est la clé de la méthode sabido qui sous-entend l’adhésion à des théories comportementales. La méthode “SABIDO“ constitue un moyen de communication sociale. Elle présente des caractères de personnages qui évoluent du négatif au positif, en passant par le transitoire, et changent de comportement, face à un enjeu donné. Elle se base sur deux fondements : la recherche et la formation.

Ici, la recherche consiste à définir la connaissance, les attitudes et les expériences en rapport aux enjeux socio-culturels adressés dans les thématiques retenues culturellement pertinentes. Quant à la formation, elle vise à approfondir la méthode “SABIDO”, dont les fondements théoriques ainsi que l’écriture de 10 épisodes-pilotes sur les thèmes choisis.

Notons que la formation de nos futurs brillants auteurs s’achève le samedi 19 Juillet. Elle sera une date désormais mémorable et historique pour le Mali qui est le premier et l’unique pays du continent à bénéficier d’une tel projet non seulement artistique, mais aussi culturel, éducatif et social.


Hawa SEMEGA

18 Juillet 2008