Partager

Plus de 55.000 réfugiés congolais sont arrivés en Ouganda depuis jeudi, après avoir fui les attaques de rebelles ougandais dans l’est de la RDC, ont annoncé des responsables de la Croix-Rouge dimanche. « Il y a besoin d’une aide humanitaire d’urgence, puisque un certain nombre de réfugiés sont malades et ont laissé ce qu’ils avaient en RDC », a expliqué une responsable de la Croix-Rouge en Ouganda, Catherine Ntabadde. Pour sa part, un porte-parole militaire congolais nous a indiqué que les chiffres de la Croix-Rouge ougandaise lui semblaient « exagérés ». « C’est une région peu peuplée et la localité de Kamango compte peu d’habitants », a dit le colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l’armée pour la province du Nord-Kivu. Selon un chef traditionnel local, Jean-Paul Saambili, neuf personnes ont été tuées au cours de l’offensive rebelle. « La population qui s’était réfugiée en Ouganda cherche à rentrer. Ils veulent être à côté de leurs champs, nous n’avons pas entendu de coups de feu depuis trois jours », a ajouté M. Saambili. Par ailleurs, des combats ont éclaté dimanche entre l’armée gouvernementale congolaise et d’autres rebelles de l’est de la RDC, le mouvement du M23, près de Goma, capitale du Nord-Kivu, ont rapporté les 02 camps qui s’accusent mutuellement d’avoir provoqué la reprise des hostilités. AFP.