Partager

Une information persistante fait état de l’arrestation du général Amadou Aya Sanogo, l’auteur du putsch du 22 mars. Contacté par nos soins, le commandant Modibo Nama Traoré de la DIRPA parle d’une machination menée contre le général Sanogo et affirme qu’il est libre de tous ses mouvements. Pour en savoir un peu plus, nos reporters se sont rendus à la résidence officielle du chef de l’ex junte à la base B. Constat : vu la faiblesse du dispositif de sécurité, impossible de s’imaginer que le général Amadou Aya Sanogo réside en ces lieux. A notre demande de rencontrer le Général Amadou Aya Sanogo, les gardes à la porte nous indiquent qu’il n’est pas disposé à nous recevoir.

Comme une trainée de poudre, l’information a fait le tour de la ville, le général Sanogo serait aux arrêts et mis en résidence surveillée, selon des sites d’informations en ligne. « On vient d’avoir confirmation de source sûre que le général Sanogo a bien été mis en résidence surveillée. L’auteur du putsch du 22 mars 2012, le général Amadou Haya Sanogo, a été arrêté ce vendredi par des soldats », peut-on lire sur le journal en ligne Malijet. Par ailleurs, selon KOACI.COM, un journal en ligne également, une source proche de la présidence malienne confirme la nouvelle.

Maliweb.net, quand à lui, y met un bémol et explique qu’il est juste question d’entendre le général Sanogo sur des « faits graves ». Toutes ces informations sont balayées d’un revers de la main par le commandant Modibo Nama Traoré de la Direction des informations et des Relations Publiques de l’Armée Malienne(DIRPA). Selon lui, l’information faisant état de l’arrestation de Sanogo est une grossière machination visant à le déstabiliser. « C’est faux. Il n’a pas été arrêté. Il est chez lui et je l’ai même quitté à 14h (journée du samedi 26 octobre2013). Vous pouvez allez voir de visu. Mais il n’est pas possible de le voir en personne», nous a-t-il confié.

Après un tour à la base B, impossible d’imaginer que le général 4 étoiles s’y trouve !

A l’entrée de la base B, devant le lieu de résidence du général Amadou Haya Sanogo, sont assis une dizaine de militaires de manière très décontractée autour du « thé à la malienne ». A deux pas de là, les gardes surveillent la maison de l’ancien chef de l’Etat, Dioncouda Traoré. Devant la résidence du Général, les militaires attroupés discutent de manière relax. Nous demandons à rencontrer le général Sanogo.

Niet, mais les gardes assis devant cette résidence affirment qu’il n’était point aux arrêts comme on le lit sur les sites en ligne et qu’il se trouvait bien portant dans cette résidence. Un regard jeté dans la cour laisse voir un lieu en chantier et rien d’autre. Un agent faisant office de son protocole, qui nous a été indiqué par un des gardes nous a parlé ainsi : « Vous pouvez le voir si vous êtes courageux, il faudrait prendre rendez- vous avec lui. Vous pouvez repasser plus tard et peut être avec un peu de chance, vous allez le rencontrer », nous a-t-il congédié.

Mais difficile de croire qu’en ce lieu réside le général Sanogo, ce dernier habitué à se déplacer avec un dispositif de sécurité impressionnant, dans une maison en chantier où vaquent tranquillement des manœuvres, aucune voiture en vue, des enfants jouant dans la rue, des motocycles chargées de bagages sillonnent l’entrée sans aucune inquiétude.

Et surtout l’ambiance bon- enfant avec laquelle surveillent les gardes, laissent supposer que le capitaine récemment bombardé général 4 étoiles n’habite point ce lieu!

Madiassa Kaba Diakité

Khadydiatou Sanogo

Le Républicain du 28 Octobre 2013