Partager

La Libye a menacé mercredi la Suisse de représailles après la brève détention la semaine dernière d’un fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi à Genève, brandissant notamment l’arme du pétrole pour obtenir des excuses de Berne. Les bureaux des groupe helvétique Nestlé et helvético-sudédois ABB ont été fermés et leurs responsables placés en garde à vue en Libye. Le bureau de la représentation de Nestlé en Libye a été fermé et son responsable, un ressortissant égyptien, placé en garde à vue durant plusieurs heures, selon l’agence ATS. Le groupe d’ingénierie ABB a annoncé que ses locaux à Tripoli avaient été fermés et un employé suisse, détenu par les autorités libyennes. Afp