Partager

Deux anciens ministres ont été arrêtés en Gambie après leur récent limogeage par le président Yahya Jammeh, a-t-on appris lundi de source policière. L’ancien ministre de la Justice, Lamin Jobarteh, a été arrêté après son limogeage, intervenu fin mai, à la suite d’accusations de corruption selon lesquelles il aurait voulu faire libérer des détenus poursuivis pour crimes, a affirmé cette source, sans donner de détail. L’ancien ministre du Pétrole, Njogu Bah, a de son côté été placé en détention jeudi, au lendemain de son limogeage, a indiqué la même source, qui ne précise pas les raisons de son arrestation. Yahya Jammeh, au pouvoir en Gambie depuis 1994 à la suite d’un coup d’État, a fait de la lutte contre la corruption un de ses principaux thèmes. Il procède régulièrement à des changements de gouvernement, pour selon des observateurs des raisons de sécurité, et dirige lui-même plusieurs ministres clef dont celui de la Défense. Le régime de Yahya Jammeh est régulièrement critiqué par des défenseurs des droits de l’Homme pour des violations des libertés. L’année dernière, l’ancien ministre de l’Information, Amadou Scattred Janneh, a été condamné à la prison à vie pour trahison, après avoir été accusé d’avoir distribué des T-shirts appelant « mettre fin à la dictature » en Gambie. AFP.