Partager

L’Alliance pour la renaissance du Mali (ARM) a organisé hier jeudi dans la matinée devant le consulat de Guinée au Mali un sit-in en guise de protestation contre le blocage dont font l’objet des armes maliennes depuis un certain temps au port de Conakry.

Faut-il rappeler que dans le cadre de l’équipement de l’armée malienne, les autorités avaient effectué des commandes d’armements. Suite aux évènements du 22 mars 2012, notre pays s’est vu imposer des sanctions par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao) dont le Mali est membre. L’une des conséquences de ces sanctions était le blocage des armements destinés au Mali au niveau de différents ports de la sous-région, dont ceux du Sénégal et de la Guinée Conakry. Une situation jugée inacceptable par plus d’un Malien. Fort de ce constat, l’ARM a, hier matin, occupé le consulat de la Guinée au Mali.

Arrivés aux environs de10 h30, les manifestants ont trouvé sur place S2kouba Kouyaté dit Donsoba, président du Conseil des Guinéens au Mali. Au cours des échanges, celui-ci a fait savoir aux responsables de l’ARM que l’organisation dont il assure la présidence a depuis quelques semaines entamé des démarches visant à libérer les armes qui se trouvent actuellement bloquées à Conakry. Et qu’à leur niveau, ils n’épargneront aucun effort pour obtenir gain de cause. A son avis, tout ce qui arrive au Mali, en bien ou en mal, concerne la Guinée au premier chef. Le Mali et la Guinée dit-il sont liés par l’histoire et que rien ne peut les séparer pour la simple raison qu’aujourd’hui, plus de 2 600 000 Guinéens vivent au Mali. Il a assuré aux manifestants tout son engagement à plaider auprès des autorités de son pays pour que nos armes soient libérées dans les plus brefs délais.

Pour témoigner de sa volonté par rapport à la situation, devant les responsables de l’ARM, M. Kouyaté a contacté par téléphone le secrétariat général de la présidence guinéenne, qui a d’ailleurs confirmé la présence d’une délégation malienne, en Guinée qui, en compagnie des représentants de la Cédéao, rencontre le président Condé en vue de trouver une issue favorable à la situation. M. Kouyaté a demandé aux manifestants de surseoir au sit-in et de repasser aujourd’hui à 14 h à l’ambassade de la Guinée au Mali. Ils rencontreront l’ambassadeur de Guinée au Mali qui, selon lui, leur donnera d’amples informations sur la situation.

Selon de sources concordantes, le blocage des armes destinées au Mali a provoqué hier en Guinée des manifestations de plusieurs de nos compatriotes.

Le président de l’ARM, Issa D. Diarra, qui a accédé à la demande du conseil des Guinéens, a demandé à ses militants de rentrer calmement à la maison, avant de leur donner rendez-vous aujourd’hui à 14h à l’ambassade de Guinée au Mali.

« Nous avons volontairement accepté la demande du conseil des Guinéens au Mali, parce que son président nous a montré des preuves concrètes des actes que le conseil a posé du début de cette affaire jusqu’à maintenant. Nous croyons en leur bonne volonté, mais cela ne va pas nous arrêter dans notre combat, si demain nous n’avons pas d’explications allant dans le sens du déblocage de la situation », a averti M. Diarra.

Diakaridia Sanogo

Les Echos du 8 Septembre 2012