Partager


En les visitant vendredi dernier à la Base 101 de Sénou, le président ATT a laissé entendre que «qui veut la paix prépare la guerre». Il était temps.


Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a visité le vendredi 3 août, la Base 101 de Sénou (l’Armée de l’Air). Les officiers supérieurs ont mis à profit cette rencontre pour lui présenter les nouveaux hélicoptères que le gouvernement a mis à leur disposition afin d’assurer la sécurité du pays et celle des populations.

Visitant ces appareils de combat, le chef suprême des armées, le sourire aux lèvres, a déclaré, haut et fort, que «qui veut la paix, prépare la guerre» (si vis pacem para bellum, en latin).

La reprise de cette formule de la Rome antique n’a pas échappé à nos compatriotes. A travers elle, ATT a voulu les rassurer et a contrario dire aux bandits armés de Kidal que l’armée malienne dispose désormais des équipements indispensables pour assurer la sécurité dans la région de Kidal et par voie de conséquence la quiétude des populations qui n’aspirent qu’à vivre en paix.

A L’Indépendant, nous nous réjouissons de l’acquisition de ces hélicoptères dans la mesure où, au plus fort de la résurgence de la rébellion dans la région de Kidal, en mai 2006, nous avons dénoncé les soit -disant «accords de la restauration de la paix et du développement» signés à Alger et préconisé que la seule façon de préserver la paix et de garantir le développement dans cette partie intégrante et inaliénable du territoire national est de doter notre armée nationale des moyens nécessaires pour lui permettre d’assurer sa mission naturelle et constitutionnelle.

Nous disons donc bravo au Général-président ATT pour l’acquisition de ces appareils. Ne dit-on pas que mieux vaut tard que jamais?

Chahana Takiou

06 août 2007.