Partager

Le Serviteur des Deux saintes mosquées, le roi Abdullah bin Abdulaziz Al Saoud d’Arabie Saoudite a ouvert le 4 juin dernier, au palais Al-Safa à la Mecque, la conférence islamique internationale sur le dialogue interreligieux organisée par la Ligue islamique mondiale (LIM) dont les travaux dureront trois jours.

Plus de 500 participants (oulémas, penseurs et autres intellectuels musulmans) du monde entier prennent part à cette conférence placée sous le haut patronage du roi Abdallah.

Le Secrétaire général de la Ligue Islamique Mondia-le, Dr. Abdullah Abdul-Mohsen Al-Turki, a dit que la conférence discutera de la base pour le dialogue avec d’autres confessions à la lumière du Saint coran et de la Sunnah.

Elle passera également en revue des expériences antérieures dans le domaine pour se servir d’elles”, a-t-il ajouté. La conférence, à laquelle prendront part des oulémas de diverses parties du monde, se concentrera sur quatre thèmes-clés comme la base du dialogue en Islam, la méthodologie et les principes du dialogue, les parties concernées par le dialogue et les domaines du dialogue.

Le roi Abdullah bin Abdulaziz Al Saoud d’Arabie Saoudite a ouvert le Congrès en prononçant une allocution dans laquelle il a remercié les savants théologiens de la communauté et les intellectuels qui y ont participé.

Il a assuré que leur réunion à l’occasion de ce Congrès a pour objectif de dire au monde que l’Islam est une religion qui prône la justice, les valeurs morales, appelle à un dialogue constructif et à la coexistence pacifique avec les autres.

Le roi Abdullah a, à juste titre, attiré l’attention sur les crises auxquelles l’humanité est confrontée et ce, à une époque où les rigoristes et les extrémistes, qu’ils soient musulmans ou non, portent atteinte au principe de la justice en adoptant une logique de violence qui a causé un grand tort à l’Islam et aux principes moraux qu’il prône.

Il a rappelé que la foi en Allah et la connaissance de la religion permettent d’entamer le dialogue avec sérénité et assurance. Le Roi a précisé que le meilleur moyen de dialoguer avec les autres, c’est de le faire avec la bonne exhortation.

Nous devrons donner une importance particulière aux points qui nous unissent. Et pour ceux qui nous opposent, nous les traiterons en appliquant la règle qu’Allah nous a dictée dans son livre lorsqu’il dit (Vous avez votre foi et j’ai la mienne).

Le président Ali Akbar Hachimi Rafsandjani, Président de la Commis-sion des experts en Iran, a exprimé dans son allocution, ses remerciements au Serviteur des Deux saintes mosquées, le roi Abdullah bin Abdulaziz Al Saoud et à la Ligue islamique mondiale pour avoir organisé ce Congrès qui ne fait que confirmer le noble message que porte l’Islam.

Il a souligné le fait que ce Congrès se soit tenu aux côtés de la colline de Saffa, sur laquelle Allah a demandé au prophète (que les prières et la paix de Dieu soient sur lui) de transmettre le message de l’Islam, lui procure un intérêt tout particulier. Il a ajouté que le Royaume d’Arabie Saoudite a envoyé par le biais de ce Congrès un appel et un message à l’humanité, en souhaitant que ce soit un début et que d’autres rencontres de ce type soient organisées à l’avenir.

Le Président du Conseil consultatif (Al Shoura), Dr. Saleh bin-Humaid a présidé la première session de la conférence qui portera sur la présentation d’un certain nombre de travaux de recherches sur le concept du dialogue et ses objectifs dans le saint Coran et la Sunnah et les expériences du dialogue culturel à travers l’histoire.

La deuxième session a été présidée par le Secrétaire général du Centre pour la réconciliation des écoles islamiques de la pensée, Cheikh Muhammad Ali Taskhery. Le Chief Justice (le plus haut magistrat) de la Jordanie, Dr. Ahmed Muhammad Haleel, présentera une communication sur les mécanismes du dialogue.

Le mufti de la Bosnie-Herzégovine, Dr. Mustafa Ceric, a présidé la troisième session qui se concentrera sur l’importance de la coordination des organismes islamiques dans le dialogue avec d’autres confessions.

Le Secrétaire général du Sommet spirituel islamique au Liban, Dr. Mu-hammad Al-Sammak, parlera du dialogue avec des adeptes des religions divines. Le vice-président du Conseil indien du Fiqh, Badr Al-Qassimi, et l’ancien directeur adjoint d’Al-Azhar, Fouzi Al-Zafaf, ont présenté des travaux au cours de la troisième session.

La quatrième session a été présidée par Abdul Rah-man Sewar Al-Dahab, président du conseil d’administration de l’organisation islamique de Dawa au Soudan.

Le patron de la LIM, Dr Al-Turki, a invité les intellectuels musulmans à donner leurs idées pour la conduite réussie du dialogue.

Par ailleurs, les centres culturels islamiques dans différentes régions du monde ont accueilli favorablement l’appel du Roi Abdullah pour le dialogue interreligieux.
Par la grâce d’Allah, se sont achevés avec succès les travaux du Congrès Islamique International pour le dialogue.


Gnimadi Destin

Source Ambassade d’Arabie Saoudite

04 Juillet 2008