Partager

On pensait qu’il n’allait pas donner de consigne de vote à ses militants après son retrait inattendu de la course au palais présidentiel, il y a une dizaine de jours. Et bien, c’était mal connaitre l’homme.

Tiébilé Dramé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fini par faire son choix parmi les 27 autres prétendants au fauteuil présidentiel, contrairement à ce qu’il avait laissé laisser entendre au cours de la conférence de presse qui annonçait sa non participation à cette élection. L’heureux élu s’appelle Soumaïla Cissé. L’information a été donnée au cours du déplacement du candidat de l’URD à Kita, mardi dernier, tout d’abord par le Secrétaire général de la section PARENA de la ville, M’Ba Siby, avant d’être confirmée par Soumaïla Cissé lui-même. «Tiébilé est passé me voir à la maison pour me signaler sa décision de soutenir ma candidature» s’est réjoui le candidat.

Ce ralliement, si besoin était de le souligner, prouve toute la difficulté à comprendre la position du négociateur en chef de Ouagadougou, qui a fini, de cette manière, par prendre part à une élection qu’il jugeait «pas préparée». Savait-il qu’il n’avait aucune chance de la remporter, a-t-il manqué de fonds pour financer sa campagne ou, tout simplement, a-t-il eu peur d’aller à la confrontation avec son ancien camarade Konimba Sidibé?

En tous les cas, ce soutien à Soumaïla Cissé démontre bien que la solidarité au sein du FDR n’est pas un vain mot pour l’ancien leader estudiantin.

Yaya Samaké

22 Septembre du 25 Juillet 2013