Partager

Suite à la promotion de El Hadji Gamou au grade de général de brigade par le conseil des ministres du 18 septembre 2013, la population de Gao a organisé le 1er janvier 2014 devant son domicile une grande cérémonie de reconnaissance au natif de la région. Des témoignages et remises des diplômes ont été les temps fort de la cérémonie. Etaient présents les responsables administratifs et politiques de la région, les chefs des différentes Unités des Armées présentes à Gao, le commandant des opérations de la MINUSMA et Serval et plusieurs autres personnalités de la région.

Le général El Hadj Gamou a un parcours exceptionnel et remarquable. Un homme d’Etat et militant de la paix et de la cohésion sociale qui a choisi la patrie avant tout, pour l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Mali.

M. Mohamed Ould Mohamed Idriss, le président du conseil régional de Gao a affirmé que El Hadji Gamou est un officier supérieur de l’armée malienne qui a largement mérité son grade avec le succès que nous reconnaissons tous. A ses dires » les Maliens, d’une manière générale et les populations de la région de Gao sont contents, fiers et rassurés de votre parcours certes marqué d’embûches mais aussi de votre ascension fulgurante pour les succès éclatants prouvés sur les terrains de combat. »

Le président du conseil régional de Gao a rappelé la stratégie et la tactique par lesquelles, le général est parvenu à sauver ses hommes et ses arsenaux de guerre pour les remettre aux autorités de notre pays à travers l’emblème du Mali.

Prenant la parole, le colonel Abdrahamane Baby du commandement Maliba à Gao a tout d’abord félicité le général. Cette nomination est bien méritée nous sommes derrière vous à travailler pour notre pays le Mali a –t-il expliqué avant d’ajouter qu’il a connu le général El Hadji Gamou depuis Koulikoro où il a eu la chance d’être l’un de ses instituteurs. Il s’est dit fier en tant que instituteur de voir son stagiaire devenu général. Bon Vent à mon général.

Quant au Commandant de zone de Gao, le colonel Oumar Diarra, lui aussi a félicité le général. Le colonel Diarra affirme avoir connu l’homme depuis juillet 2007 à Gao lors de son passage pour Kidal où il y a eu la 1ère attaque qui s’est passée à Bouressa. Le général ne cesse de leur dire des mots qui font remonter le moral de la troupe.

Quant au chef des forces Serval à Gao, dira » que c’est un grand honneur pour eux de participer aux festivités d’un chef qui a accédé à un garde supérieur. Cette nomination témoigne la vitalité de l’armée malienne, nous savons tous que l’armée malienne est un pilier essentiel pour retrouver le chemin de la paix et le développement. »

Profitant de cette cérémonie, le chef des forces Serval et le général El Hadji Gamou ont échangé des cadeaux.

Le président de la Coordination Nationale du Réseau des Jeunes Patriotes pour la Paix et le Développement du Mali (RJPDN-Mali, Oumar A. Touré a expliqué que le général El Hadji Gamou est un symbole et une fierté pour toute la jeunesse malienne en générale et celle du Nord en particulier. M. Touré a remis au général une distinction symbole de reconnaissance de la jeunesse malienne.

A travers ce diplôme, le président de la RJPDN-Mali affirme d’avoir rendu un hommage à la taille des sacrifices que le général Gamou est entrain de consentir pour défendre la patrie et sauvegarder l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Mali. Pour lui, ce geste constitue un soutient morale qui a un sens, une signification inestimable pour rendre hommage au héro général.

Le général El Hadj Gamou est un homme de terrain qui s’est illustré dans la guerre contre les terroristes. En retour le tout nouveau général s’est dit très fier pour l’accueil et les témoignages que la population de Gao nomades et sédentaires lui a réservé. Il a saisi l’occasion pour lancer un appel à ses frères qui ont les armes, de laisser les armes et venir en famille pour gérer tous les problèmes ensemble. Il a ensuite remercié toutes les autorités du pays et en particulier la population de Gao.

Boubèye Maïga depuis Gao

SOURCE: Le Débat du 03 Janvier 2014.