Partager

C’est avec joie que les femmes du Collectif des Femmes Acquises pour la cause d’ATT (CFAC) ont rendu visite au siège de l’Adema, sis à Bamako-Coura, pour féliciter le président du parti, Dioncounda Traoré, pour son élection lors des législatives. Cette visite était conduite par la présidente du CFAC, Mme Zouré Fatoumata Maïga, accompagnée par des membres du collectif.

Pour la circonstance, le président de l’Adema et de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès a démenti les propos tenus par la secrétaire exécutive de la CAFO, Oumou Touré, relatifs à “des propos mensongers tenus à l’endroit des femmes candidates sur l’excision et le mariage homosexuel”.

Le CFAC a remercié Dioncounda pour son effort à soutenir les femmes dans leurs activités, lors de l’élection présidentielle, parce que leur souhait s’inscrivait dans la droite ligne de l’action de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès.

Aussi M. Traoré, pour la cause, a confirmé son soutien pour les femmes, et pour toujours. Selon lui, il faut une discrimination positive, en inscrivant les femmes sur les listes en bonne position, car les femmes ont la qualité, les moyens intellectuels, et physiques pour faire avancer un pays. “De toutes les façons, pour ceux qui ont l’habitude de suivre mes discours, chaque fois, je rends hommage aux femmes, parce qu’aucun pays ne peut se développer sans les femmes”, a dit Dioncounda, avant de renouveler, une fois de plus, son soutien aux femmes, pour les municipales 2009.

Par ailleurs, le président de l’Adema s’est dit réconforté par cette visite des femmes du CFAC qui l’encouragent pour le futur. “Cette visite m’incite à aller de l’avant, ça prouve que nous avons eu raison de faire le choix que nous avons fait, lors des élections présidentielles et je pense que le succès que nous avons rencontrés prouve que le peuple malien est d’accord avec nous, ADP. Toute chose qui veut dire qu’il faut persévérer et continuer avec les femmes”, a-t-il ajouté.


Dioncouna dément

Suite à la déclaration de la secrétaire exécutive de la CAFO, Oumou Touré, dans laquelle elle s’est dite indignée par les mensonges proférés à l’endroit des femmes candidates par rapport à l’excision et au mariage homosexuel, M. Traoré dément : “A aucun moment, je n’ai parlé d’aucune liste ni de femmes, que ce soit au deuxième tour ou au premier tour, sauf dans la liste de l’Adema où il y avait 8 listes. J’ai dit quelle était notre façon de voir les choses, par rapport à la députation, et j’ai surtout expliqué qu’un député est un messager entre le parlement la population et le pouvoir. Alors, prenez le soin de choisir des messagers qui soient capables de porter votre message là qu’il doit être porté. Je n’ai pas dépassé ça. Je n’ai jamais parlé d’aucune liste ni de femme, encore moins tenir ces propos qu’on me prête. En tant qu’homme, responsable, et président de deux organisations, à la fois, comment je peux nuire aux femmes, quand on sait que c’est la femme qui fait l’homme, et même un pays? Vraiment, celle qui a tenu ces propos-là, elle a vraiment dépassé les bornes. Et je suis sûr qu’elle ne me connaît certainement pas, sinon, elle aurait hésité à formuler ces mots à mon égard. Mais ça aussi, c’est la politique. Quoi qu’il en soit, je me suis toujours battu pour les femmes. C’est pourquoi j’ai toujours prôné qu’on maintienne les femmes sur les listes et en bonne position. En tant que responsable, je ne sais pas si je suis capable d’affronter une femme.

Mariétou KONATE

31 juillet 2007.