Partager

Le jeune attaquant des Aigles, Moussa Doumbia, malgré sa sortie prématurée sur blessure, a séduit le public sportif de Bouaké a commencé par Serge Aurier qui a insisté pour avoir son maillot après le match.

moussa-doumbia-et-aurier.jpg
L’espoir du football malien conquis après chaque apparition de nouveaux fans. Très attendu lors de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, le natif de Bouaké est sorti très tôt sur blessure. Mais avant, il avait déjà imposé son style et marqué son territoire dès le coup d’envoi de la rencontre.
En dix minutes, il a infligé tous les maux du monde au latéral du Paris Saint-Germain. A chaque touche de balle, il réussissait à pénétrer la surface de réparation des Éléphants. Il a gagné tous ses duels avec Serge Aurier et Koné Lamine Gueye.
Lors de sa blessure, Aurier a été le premier à le secourir. Il est resté à son chevet jusqu’à sa sortie du terrain. Après le match, il a insisté auprès du joueur du FC Rostov pour avoir son maillot.
« C’est en bon jeune frère qu’il a sollicité son maillot. Moussa est un joueur pétrit de talent qui mérite respect », a expliqué le milieu de terrain ivoirien Doukouré Cheick du FC Metz.

Sory I. Konaté
(Envoyé spécial à Bouaké)
11 Octobre 2016
©AFRIBONE