Partager

Le scandale du lait frelaté a gagné vendredi la confiserie en Chine, où la marque la plus connue de bonbons, White Rabbit, a suspendu ses ventes sur le marché intérieur après plusieurs mesures de rappel à l’étranger. Une nouvelle étape a été franchie dans le scandale des produits contaminés. Un scandale qui ne touche plus seulement le lait en poudre, mais beaucoup de produits alimentaires. Pour preuve, cette décision annoncée ce vendredi par l’un des principaux producteur de bonbons chinois de retirer sa production du marché. Il s’agit d’un coup sévère porté à l’entreprise de Shanghai, qui a décidé non seulement de rappeler les bonbons exportés, mais aussi de suspendre ses ventes sur le marché chinois. Officiellement, aucun produit autre que le lait n’a pour l’instant provoqué de maladies associées à la mélamine. Mais la pression est telle de la part des consommateurs, en particulier sur les produits alimentaires destinés aux enfants, que l’entreprise chinoise a préféré ne pas prendre de risques, en attendant la mise en place par Pékin de nouvelles dispositions en matière de sécurité alimentaire.(RFI)