Partager

Parmi les candidats aux législatives prochaines figurent en bonne place deux couples. Le premier est celui de la famille Haïdara, qui tente de rempiler, soit Sandy Haïdara, député sortant de Tombouctou et son épouse, Aïchata Cissé dite Chato, député sortante de Bourem.

Le couple Simpara, deux opérateurs économiques, se prépare aussi à disputer les législatives. Monsieur, N’Fa Simpara, a été sollicité par les siens à Banamba, tandis que Madame, Saran Traoré, plus connue sous le nom de «Saran Gossi Saran», se positionne en Commune I du District de Bamako. Le mari sera une liste CNID et l’épouse sur une liste ASMA. Une belle leçon de démocratie que la famille Simpara!


Madani Tall candidat à Tombouctou

Alors que tout le monde l’attendait à Bandiagara, où il est conseiller communal, pour les législatives, voila que Madani Tall, Président du parti Avenir et Développement du Mali (ADM), se porte candidat à Tombouctou, encore sous le joug d’attentats du MUJAO et autres AQMI. Pourquoi? Il répond avec passion «parce que c’est la ville qui a nourrit l’imaginaire de l’enfant de la diaspora que je fus, mais, plus encore, si Bamako est le poumon du Mali, Tombouctou en est le cœur. Aujourd’hui, le Mali est en danger parce que Tombouctou est en danger, alors il faut que les enfants du pays s’y transportent afin d’y ramener la paix, la réconciliation et démontrer qu’il n’y a pas de Sud ou de Nord, mais tout simplement le Mali, notre chère patrie. Je souhaite être un des artisans du Mali nouveau et l’âme du Mali se trouve à Tombouctou».

A ceux qui lui reprochent de n’être pas natif de la région, Madani Tall a un bilan à opposer. Par son entregent, la mairie de Tombouctou s’est vue offrir une ambulance en 2009, Kabara a été éclairé de lampadaires solaires, la commune de Ber a reçu un groupe de 250 Kva. Mêmes des lieux reculés, comme Arawane, à plus de 300 kilomètres au nord de Tombouctou, on bénéficié des actions du Président de l’ADM, comme la mosquée du vendredi de cette localité, désormais électrifiée. Tout cela sans que l’État ne soit jamais impliqué, grâce à des donateurs privés.

Législatives 2013 en Commune III: Abdel Kader Sidibé dans la course

Fort de son expérience de maire, avec deux mandats à la tête de la Commune III, Abdel Kader Sidibé a décidé de se lancer dans la course au poste de député de sa commune. Au cours d’un entretien qu’il a accordé à la presse, le candidat a réaffirmé sa volonté de bâtir, de s’investir pour sa circonscription électorale.

Il a déclaré vouloir répondre ainsi aux nombreuses sollicitations des associations de jeunes et de ses sympathisants. Connu pour son franc-parler, le candidat Abdel Kader Sidibé veut apporter un changement positif en faveur des populations de sa commune. C’est pourquoi il a estimé que l’occasion «nous était plus que jamais donnée, à travers ces élections législatives, de tourner la page des prédateurs politiques, qui n’ont semé que désespoir et désolation». C’est pourquoi, pour ses fans, sympathisants et amis, il a accepté d’être candidat.

Rassemblées par Chahana Takiou et Youssouf Diallo

22 Septembre du 21 Octobre 2013