Partager

Le grand guide spirituel de la communauté musulmane des soufis du Mali, El-Hadj Cheick Soufi Bilal s’est prononcé hier, mardi 27 mars sur la situation qui prévaut dans notre pays depuis le coup de force du 22 mars dernier. Outre une déclaration, Soufi Bilal a échangé avec la presse sur la position de sa communauté. Il a invité les Maliens à faire preuve d’humilité, de sagesse et de retenue face à cette nouvelle donne.

La communauté musulmane des soufis du Mali est l’une des plus importantes et des respectées de notre pays. Cette grande organisation n’est pas restée en marge des grands sujets de la vie de la nation. Face à la situation actuelle marquée par le coup d’Etat du jeudi 22 mars dernier, cette communauté, conformément à ses valeurs cardinales fondées sur les principes de l’islam, a décidé de s’impliquer pour le retour à la normale. Ainsi, depuis le jeudi dernier, son guide spirituel, El-Hadj Cheick Soufi Bilal a été l’une des toutes premières personnalités reçues par le chef de la junte qui a pris le pouvoir. Le guide El-Hadj Cheick Soufi Bilal a exhorté le capitaine Amadou Aya Sanogo à faire cesser les armes qui crépitaient encore dans les rues de Bamako.

Soufi Bilal a expliqué que dès le début de la mutinerie, sa communauté s’est mise à prier le Tout-puissant pour la fin de cette situation qui menaçait la paix et la quiétude sociale.

Dans la suite logique de la recherche d’un retour à la normale, Soufi Bilal ainsi que les autres ténors des confessions religieuses ont été reçu le lundi 26 mars par le chef de la junte. Au terme de toutes ces rencontres et convaincu que chacun doit s’investir pour que notre pays ne plonge pas dans le chao El-Hadj Cheick Soufi Bilal a fait la présente déclaration. Dans celle-ci, il a rappelé que le Mali est une terre de paix, de stabilité et de solidarité. Mais ces valeurs sont mises en cause depuis le 22 mars dernier.

Vu la nécessité d’unifier ces fronts pour l’intérêt supérieur de la nation, la communauté musulmane des soufis du Mali (CMS-MALI) et son grand guide, fidèles à leurs idéaux de paix et soucieux de la sauvegarde de l’unité nationale invitent le peuple Malien à faire preuve d’humilité, de sagesse et de retenue face à cette nouvelle donne ; à penser en premier lieu à la sauvegarde de l’unité nationale et de la cohésion sociale ; à se mettre ensemble malgré les divergences de fond pour sauver le Mali et à faire prévaloir l’esprit du dialogue et les vertus du pardon comme il a toujours su le faire.

Il appelle à nous «munir de nos valeurs religieuses et sociétales qui nous ont aidées dans des circonstances les plus difficiles». En se fondant sur des principes musulmans, Soufi Bilal a rappelé que le prophète de l’islam (psi) a dit «l’amour et la baraka divine accompagne celui qui accepte de pardonner, de tolérer et surtout en état de position de force».

Et, poursuit-il, «la colère de Dieu s’abat sur tout Homme qui ne fourni pas d’effort en faveur de la paix et de la quiétude sociale». La communauté musulmane des soufis du Mali et son Grand Guide spiritual ont profité de l’occasion pour adresser leurs condoléances à toutes les familles attristées et souhaitent un bon rétablissement à tous les blessés.

Youssouf Camara

28 Mars 2012