Partager

Après le premier tour des législatives, l’heure est aux alliances pour les candidats qui se sont hissés au deuxième tour. Les alliances dépendront de la capacité de négociation des postulants ainsi que des moyens mis à disposition.

Afin d’élaborer les listes communes, les partis politiques ont fait recours aux alliances souvent jugées contre nature par les électeurs. Cet état de fait aura été la cause de l’échec de certains candidats. Certains partis évoluant dans la même mouvance tenteront de se soutenir.

UN DUEL ADP-FDR

Il s’agit entre autres des partis issus du FDR et de l’ADP dans un cadre général. C’est ainsi que dans les circonscriptions où les partis de l’ADP et du FDR se retrouvent au 2ème tour, chaque tendance soutiendra sans faille ses candidats.

Par ailleurs, à Bamako par exemple dans certaines communes, des partis de l’ADP sont face à face au 2ème tour. Donc les alliances dépendront de la force de négociation des postulants. C’est ainsi qu’en Commune VI du District de Bamako, la coalition ADEMA-MPR-UDD affrontera la liste URD si l’on s’en tient aux résultats provisoires.

LES ALLIANCES POSSIBLES

Les Adémistes pourront compter sur l’appui des partis CNID, RND, US-RDA, PDR, MPR entre autres. De l’autre côté, les candidats de la liste URD pourront compter sur bon nombre d’indépendants eu égard aux contacts déjà faits par Me Demba Traoré, pour que ces élections sont une question de vie ou de mort.

En Commune V, l’Alliance CNID-ADEMA-URD pourra compter sur les partis URD, SADI, RND-PIDS entre autres. Quant à la liste PDR-MPR, elle comptera sur la forme de Jeamille Bittar qui a des atouts, notamment dans le milieu des commerçants.

En Commune IV du District de Bamako, la liste RPM risque d’avoir toutes les autres listes contre elle à moins qu’elle soit soutenue le PARENA et autres partis du FDR. Car, Moussa Mara pourrait avoir une alliance plus étoffée pour affronter IBK au second tour.

L’ARBITRAGE DES INDEPENDANTS

En Commune III, le PCR et le RPM s’affrontent au second tour. Ce sera un face à face l’ADP-FDR. L’appui des indépendants sera un grand atout. En Commune II, la liste CNID-MPR-URD sera face à l’alliance PCR-US-RDA.

Les deux listes sont toutes issues de l’ADP. De ce fait, chacune d’elles comptera sur ses propres atouts et affinités avec celles qui ont mordu la poussière.

En Commune I, la liste ADEMA-CNID sera opposée à celle du RPM. Il est prévu un duel serré entre le FDR et l’ADP.

Dans bon nombre de circonscriptions, surtout là où le FDR et l’ADP sont en course en général la mouvance présidentielle a plus d’atouts.

B.S

04 juillet 2007.