Partager

L’’Union européenne vient de confirmer son l’engagement dans la consolidation de l’Etat malien par le décaissement de 90 millions d’euro, soit 59 milliards de FCFA du Contrat d’Appui à la Consolidation de l’État en faveur du Mali. Selon le communiqué de presse à cet effet, rendu public à Bruxelles, le 21 juin 2013, l’Union européenne salue la signature de l’accord préliminaire intervenue le 18 juin en vue de la tenue effective des élections le 28 juillet, et encourage le Mali à poursuivre ses efforts pour la mise en œuvre de la feuille de route de transition et du Plan pour la Relance Durable du Mali. Un deuxième décaissement est prévu fin 2013.

La mise en œuvre de la feuille de route de la transition demeure le chemin de fer pour sortir notre pays de la double crise politique et sécuritaire. La reprise des financements par les partenaires du Mali a été conditionnée au respect strict de cette feuille de route votée par l’assemblée nationale le 29 janvier 2013, qui reste un baromètre. Ainsi, 36 jours après la conférence des donateurs du Mali à Bruxelles, l’Union européenne décaisse : un paiement de 90 millions d’euro (59 millions de FCFA) du Contrat d’Appui à la Consolidation de l’État a été effectué en faveur du Mali ce 19 juin 2013. Un deuxième décaissement est prévu fin 2013. Le communiqué de l’Union européenne indique qu’à cette occasion, le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré que « ce décaissement, qui fait partie du paquet d’aide de 523M€ que j’ai annoncé lors de la Conférence des donateurs ‘’Ensemble pour le renouveau du Mali’’ le 15 mai dernier à Bruxelles, confirme l’engagement fort de l’Union européenne dans la consolidation de l’Etat malien. » Il a ajouté : « L’Union européenne, qui salue de la signature de l’accord intervenue le 18 juin en vue de la tenue effective des élections le 28 juillet, encourage le Mali à poursuivre ses efforts pour la mise en œuvre de la feuille de route de transition et du Plan pour la Relance Durable du Mali. »

Le Commissaire de la coopération au développement, Andris Piebalgs, a quant à lui déclaré: «Comme promis lors de la conférence de haut niveau pour le Mali, je me réjouis de pouvoir annoncer le premier décaissement du contrat d’appui à la consolidation de l’État de ce montant substantiel de 90 million EUR à la date prévue initialement, ce qui illustre les progrès effectués par le Mali dans la mise en œuvre de la Feuille de Route pour la Transition démocratique. Ce déboursement contribuera à la restauration de la démocratie et l’État de droit sur l’ensemble du territoire et au renforcement des activités de l’État malien dans les secteurs qui bénéficient directement la population malienne, comme la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire et la création d’emploi ».

Il y a 36 jours

La Conférence « Ensemble pour le renouveau du Mali » a réuni à Bruxelles le 15 mai dernier 108 délégations ainsi que des représentants des collectivités locales, de la société civile, des diasporas, des femmes et du secteur privé. Elle a permis de recueillir 3,285 milliards d’euros de promesses d’aide, provenant de 56 bailleurs bilatéraux et multilatéraux. Elle a également permis de dégager des pistes d’action décisives en matière de gouvernance, de décentralisation, de gestion des finances publiques et de relance économique notamment. L’Union européenne a annoncé une allocation de 1,350 milliards d’euros pour le Mali, dont 523,9 millions d’euros par la Commission européenne.

Contrat d’appui à la consolidation de l’État du Mali

Le « Contrat d’appui à la consolidation de l’État du Mali » d’un montant de 225 million d’euros a été signé entre la Commission européenne et le gouvernement du Mali le 15 mai 2013. Cet appui budgétaire soutient le gouvernement dans la mise en œuvre de la Feuille de Route pour la transition et le Plan pour la Relance Durable du Mali 2013-2014, ainsi que dans la lutte contre la pauvreté et pour la promotion d’une croissance soutenable et inclusive et le renforcement de la gouvernance. Il va permettre à l’État d’assurer la provision de services de base et de restaurer l’état de droit pour le bénéfice de toute la population du Mali. Il sera décaissé en trois tranches pendant la période 2013-2014.

La Rédaction

Le Républicain du 25 Juin 2013


Mali-UE : Un premier décaissement de 58 milliards de FCFA

La Commission européenne a effectué le 19 juin dernier, un premier décaissement de 90 millions d’euros, soit environ 58 milliards de Fcfa du Contrat d’appui à la consolidation de l’État en faveur de notre pays.

A cette occasion, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré que « ce décaissement, qui fait partie du paquet d’aide de 523 millions d’euros que j’ai annoncé lors de la Conférence des donateurs « Ensemble pour le renouveau du Mali » le 15 mai dernier à Bruxelles, confirme « l’engagement fort de l’Union européenne dans la consolidation de l’Etat malien». Barroso a ajouté que « l’Union européenne, qui salue de la signature de l’accord intervenue le 18 juin en vue de la tenue effective des élections le 28 juillet, encourage le Mali à poursuivre ses efforts pour la mise en œuvre de la feuille de route de transition et du Plan pour la relance durable du Mali. »

Le Commissaire de la coopération au développement, Andris Piebalgs, a quant à lui déclaré : « Comme promis lors de la conférence de haut niveau pour le Mali, je me réjouis de pouvoir annoncer le premier décaissement du Contrat d’appui à la consolidation de l’État de ce montant substantiel de 90 millions d’euros à la date prévue initialement, ce qui illustre les progrès effectués par le Mali dans la mise en œuvre de la Feuille de Route pour la transition démocratique. Ce déboursement contribuera à la restauration de la démocratie et de l’État de droit sur l’ensemble du territoire et au renforcement des activités de l’État malien dans les secteurs qui bénéficient directement la population malienne, comme la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire et la création d’emplois ».

Rappelons que la conférence « Ensemble pour le renouveau du Mali » a réuni à Bruxelles le 15 mai, 108 délégations ainsi que des représentants des collectivités locales, de la société civile, des diasporas, des femmes et du secteur privé.

Elle a permis de recueillir 3,285 milliards d’euros de promesses d’aide, soit près de 2131 milliards de Fcfa provenant de 56 bailleurs bilatéraux et multilatéraux. Elle a également permis de dégager des pistes d’action décisives en matière de gouvernance, de décentralisation, de gestion des finances publiques et de relance économique notamment.

L’Union européenne a annoncé une allocation de 1,350 milliard d’euros (environ 845 milliards de Fcfa) pour notre pays, dont 523,9 millions d’euros par la Commission européenne.

Le « Contrat d’appui à la consolidation de l’État du Mali » d’un montant de 225 millions d’euros (146 miliards de Fcfa) a été signé entre la Commission européenne et le gouvernement le 15 mai 2013. Cet appui budgétaire soutient le gouvernement dans la mise en œuvre de la Feuille de Route pour la transition et le Plan pour la Relance Durable du Mali 2013-2014, ainsi que dans la lutte contre la pauvreté et pour la promotion d’une croissance soutenable et inclusive et le renforcement de la gouvernance. Il va permettre à l’État d’assurer la provision de services de base et de restaurer l’état de droit pour le bénéfice de toute la population du Mali. Il sera décaissé en trois tranches pendant la période 2013-2014. Un deuxième décaissement est prévu fin 2013.

Essor du 25 Juin 2013