Partager

Le roi Mohammed VI a annoncé dimanche que le moment était « arrivé » pour que le Maroc retrouve sa « place naturelle » au sein de l’Union africaine, qu’il avait quittée en 1984 pour protester contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique, proclamée par le Front Polisario. « Cela fait longtemps que nos amis nous demandent de revenir parmi eux, pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle. Ce moment est donc arrivé », a déclaré le roi, selon l’agence de presse marocaine MAP, dans un message adressé au 27e sommet de l’UA qui s’est ouvert dimanche à Kigali. « Par cet acte historique et responsable de retour, le Maroc compte œuvrer au sein de l’UA en vue de transcender les divisions », a déclaré le souverain. Il est revenu sur les conditions dans lesquelles le Maroc avait décidé en 1984 de quitter l’Organisation de l’Union africaine (OUA) – qui a précédé l’Union africaine – à la suite de l’admission en son sein de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). . Il relève aussi qu' »au moins 34 pays » membres de l’UE ne reconnaissent pas la RASD. Rabat avait expulsé en mars la majeure partie des membres civils de la Minurso, soit plusieurs dizaines d’experts, après une controverse sur des propos tenus par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon concernant le statut disputé du Sahara occidental. AFP