Partager


L’UNICEF et la Fondation Orange s’engagent à construire 114 salles de classe.

La Fondation Orange Mali, en partenariat avec l’UNICEF s’engage dans la construction de 114 salles de classe pour leur appui à la scolarisation des filles. Cet engagement cadre bien avec le programme Education de Base et Equité du ministère de l’Education de Base de l’Alphabétisation et des Langues Nationales.

D’un coût total de 1 154 700 000F CFA les 114 salles de classe, 38 bureaux et/ou magasins et 76 blocs de 3 latrines seront construits dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Mopti.


Un protocole d’accord signe

Pour materialiser leur engagement, le ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, la Fondation Orange Mali et l’Unicef ont signé un protocole d’accord le 2 juin 2008 dans la salle de conférence du ministère de l’Education de Base.

La cérémonie a enregistré la présence de Mme Sidibé Aminata Diallo, ministre l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, du président du Conseil d’Administration de la Fondation Orange Mali, M. Alioune N’Diaye, du représentant résident de l’UNICEF au Mali, M. Marcel K. Rudasingwa.

De la mission de la fondation Orange Mali

Selon M. Alioune N’Diaye, PDG de Orange Mali et président du Conseil d’Administration de la Fondation Orange Mali, la création de l’entreprise traduit la volonté de Orange Mali de participer au développement économique, social et culturel de notre pays.

La mission essentielle de la Fondation est de mener des actions mieux structurées pour soutenir les autorités politiques et administratives du pays dans la recherche de solutions idoines à la problématique du développement économique, social et culturel des populations.

Ainsi, la Fondation Orange Mali agit principalement dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la culture. Aussi, conformément à ces axes d’intervention, des actions sont menées avec des structures d’encadrement social des couches défavorisées telles que les femmes et les enfants en situation difficile, les malades, les personnes âgées.

De ce fait, la Fondation Orange Mali participe à la lutte pour l’amélioration des conditions de vie, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

En matière d’éducation, nous avons pu réaliser des actions telles que la construction et l’équipement de salles de classe à Dio Gare, la construction de puits en coopération avec l’Unicef dans la région de Mopti pour l’amélioration de la scolarisation des filles et l’électrification d’écoles, notamment celle de Sido Soninkura de Ségou”, a affirmé le président du Conseil d’Administration de la Fondation Orange Mali.

L’apport de Orange dans les 114 salles de classe

Dans le projet de construction des 114 salles de classe, la Fondation Orange Mali s’engage à construire 36 salles de classe, 12 bureaux et/ou magasins et 24 blocs de 3 latrines pour un montant de 368 550 000F CFA.

Les entreprises désireuses de participer à la construction des salles de classe seront sélectionnées par l’UNICEF selon les procédures de cette institution. Les contrats passés avec les entreprises couvrent la totalité des contructions, sans participation communautaire.

Il faut souligner que l’UNICEF et la Fondation Orange Mali ne sont pas à leur première expérience dans l’appui à l’éducation de base.

Elles ont déjà contruit en 2007 des puits, et latrines dans la région de Mopti afin de dispenser les jeunes filles de certains travaux domestiques et améliorer leur fréquentation des établissements scolaires. La fin des travaux de construction et d’équipement des salles de classe est annoncée pour la prochaine rentrée scolaire.

L’Unicef pour l’atteinte des objectifs du millénaire

L’Unicef prendra en charge la construction et l’équipement de 78 salles de classe, 26 bureaux et/ou magasins et 52 blocs de 3 latrines pour un coût de 786 150 000F CFA. Ces infrastructures permettront à environ 8000 filles et garçons de réaliser leur droit à une éducation de qualité.

Cela contribue sans nul doute, selon M. Marcel K. Rudasingwa de l’UNICEF à la réalisation de l’atteinte des Objectifs du Millénaire. “Notre réussite ou notre échec ne se mesurera pas en millions de francs CFA investis, mais en nombre de filles et de garçons qui auront accès à une éducation de qualité”, a conclu le représentant résident de l’UNICEF au Mali.

Daba Balla KEITA

04 Juin 2008