Partager

Approche Genre dans le processus de décentralisation: WILDAF outille les points focaux des ministères – clés

Depuis le mardi 14 septembre, les acteurs de la promotion du genre échangent au cours d’un atelier sur l’intégration de la dimension genre dans leurs activités, afin de mieux contribuer au processus de la décentralisation, de la régionalisation et de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Il s’agit des points focaux ou / et membres des comités sectoriels genre représentants des ministères clés: Santé, Education, Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et ‘Economie et Finances.

Cet atelier, qui prend fin aujourd’hui, vise à former ces derniers sur la problématique genre. Il est initié par l’ONG Wildaf et financé par son partenaire l’USAID, à travers le Projet de Gouvernance locale au Mali (SNGP).

Dans son intervention, la représentante du SNGP, Mme Terera Hadji Diakité, a indiqué qu’au niveau national le Gouvernement a exprimé une volonté politique, à travers la lettre circulaire du Premier ministre invitant tous les ministères à mettre en place les comités sectoriels de mise en œuvre de la Politique Nationale Genre, pour la promotion du genre, qui attribue 30% des postes nominatifs et électifs à l’un ou l’autre sexe.
Selon elle, cette volonté politique du gouvernement est également inscrite dans le Cadre Stratégique de Relance Economique et de Développement Durable 2016 – 2018 et dans l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, issu du processus d’Alger. A l’en croire, ces politiques et ces programmes sont aussi conformes aux principes de la gouvernance locale, de la décentralisation et de la déconcentration des services publics partagés par les Gouvernement américain.

Le «Projet de Gouvernance locale au Mali» ou «Sub National Governance Project» (SNGP), a-t-elle expliqué, est initié par le Gouvernement malien et financé par l’USAID et vise à appuyer le Gouvernement de notre pays, à travers diverses actions permettant l’intégration du genre dans le processus de décentralisation et de régionalisation au Mali.

Ainsi, a-t-elle soutenu, le Programme de Gouvernance locale de l’USAID a opté pour la mise en œuvre de stratégies et activités liées au genre de façon transversale. «Le genre est intégré dans les trois composantes du projet, au niveau de la planification, de l’exécution et du suivi et évaluation pour le promouvoir à tous les niveaux», a-t-elle conclu.

Youssouf Diallo

Le 22 Septembre 19 Septembre 2016