Partager

Plusieurs associations et avocats ont exhorté lundi le Sénégal à débuter l’instruction pour que l’ancien dictateur tchadien soit jugé à Dakar pour crimes contre l’Humanité, trois jours après sa condamnation à mort au Tchad pour d’autres chefs d’accusation. »Nous commençons à douter sérieusement de la volonté politique du Sénégal de juger Hissène Habré », a déclaré le président de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho), Alioune Tine. « Nous attendons du ministre de la Justice sénégalais qu’il fasse une déclaration claire et nette pour assurer que le Sénégal va bien le poursuivre et accélère la procédure », a insisté M. Tine. Hissène Habré, qui a dirigé le Tchad de 1982 à 1990 avant d’être renversé par l’actuel président tchadien Idriss Deby Itno, est réfugié depuis 1991 à Dakar.