Partager

Des militants égyptiens ont appelé à de nouvelles manifestations massives vendredi au Caire contre le pouvoir militaire, cible d’une colère grandissante depuis la mort de 74 personnes dans un drame du football à Port-Saïd. Une coalition de 28 organisations pro-démocratie a appelé les manifestants à se rassembler à la sortie des mosquées à travers la capitale après la grande prière de la mi-journée et à converger vers le Parlement pour exiger la fin du pouvoir de l’armée, qui gère le pays depuis la chute de Hosni Moubarak. Plus de 600 personnes ont été blessées au Caire dans des affrontements entre la police et des manifestants aux abords du ministère de l’Intérieur. Dans la journée, des milliers de supporteurs du très populaire club cairote Al-Ahly mais aussi des citoyens ordinaires avaient défilé en accablant les militaires au pouvoir et le ministère de l’Intérieur pour les violences. Le Premier ministre Kamal al-Ganzouri, nommé par les militaires, a annoncé le limogeage de la direction de la fédération égyptienne de football, ainsi que la démission du gouverneur de Port-Saïd et des principaux responsables de la sécurité de cette ville du nord du pays. AFP.