Partager

La 40e édition du championnat Mondial de Bras de fer Sportif se tient actuellement à ANTALYA en Turquie plus précisément à Kundu une station Balnéaire. La WAF (world Armrestling Fédérations) la fédération Mondiale de Bras de fer sous l’égide de la fédération Turque organise cette 40e édition des Normaux et la 21e édition pour les paranormaux.

La meilleure sélection Africaine non moins vice championne d’Afrique est arrivée au grand complet. Elle est composée d’une délégation de 10 membres dont le chef de la délégation Daouda N’Diaye (Barclay), le Secrétaire général de la Fédération Malienne de Bras de fer Sportif Mr Mohamed Bagayogo (Moh) le Secrétaire général Adjoint de la fédération Mr Habib Sacko Directeur Technique national Mr Ousmane Traoré (Man) et le chargé de Communication. Le drapeau national sera défendu par les cinq (05) mousquetaires qui sont Mahamadou Kourekama dit Pididi 65- 70kg, Dramane Kante (Sucaromani) 75-80kg, Yacouba Barro dit Baloté 85kg, Yacouba Konté kolo 95kg, Cheick Oumar Diallo dit Danger +de 110kg.et enfin, Bekaye Diawara athlète et Entraîneur.

La compétition a débuté lundi 15 octobre avec les juniors et les handicapés. Le programme continue jusqu’au jeudi prévu pour la pesée des seniors qui rentrent dans la compétition le vendredi et samedi pour les 2 bras. L’Equipe Nationale est très confiante pour ramener des médailles au Mali. Ils sont 48 pays qui participent à ce mondial avec plus de 1 500 Athlètes. Des athlètes qui vont se battre pour des médailles. Toutes les délégations sont logés dans la station Balnéaire de kundu aux Hotels Kremlin Palace et Swandor Hotels. Et la compétition se déroulera au 3e Étage de l’hôtel Kremlin Palace. Seuls le Ghana, l’Afrique du Sud, l’Égypte et le Mali sont représentés. Le Mali a le mérite d’amener 10 personnes alors que les pays africains n’ont amené que 2 ou 3 personnes par délégation. Cela grace aux efforts du ministère des sports qui a mis le paquet pour relever le défi de la participation. La balle est dans le camp des athlètes qui doivent mouiller le maillot afin de relever le défis.

Ousmane Traoré Dit Man envoyé special
Le Soleil du 18 Octobre 2018