Partager

Deux jeunes garçons à moto en provenance de Gao ont été ciblés par des hommes armés non identifiés à Tizi-Mizi, situé à 15 km d’Ansongo aux environs de 15 h. Selon des sources locales, un des garçons a été tué sur le coup et l’autre, grièvement blessé. Au même moment, l’Ambulance qui venait de Gao a été aussi braquée et les occupants ont été dépouillés de leurs biens (argent et téléphones portables). Dans la même journée, huit camions citernes appartenant aux commerçants de Gao ont été attaqués à Ankoum à 70 km d’Ansongo dans la commune de Ouattagouna. Les chauffeurs ont été dépouillés de leurs biens, rapportent les mêmes sources.

Yorosso : faible taux de recouvrement de la Taxe de développement rural et local

Le taux de recouvrement de la Taxe de développement rural et local (TDRL) est très faible cette année à Mahou dans le cercle de Yorosso. L’information a été donnée hier (31/03/2021) par les autorités communales. Selon le Maire de la commune de Mahou, sur les 14 millionsFCFA de TDRL que les 11 villages de la commune doivent payer, seulement 1 million 470 mille francs ont été recouvrés, soit un taux de 10 %. Le retard dans le payement des impôts est dû cette année, selon les populations à la baisse de la culture de coton. Le Maire a lancé un appel aux contribuables à s’acquitter de leurs impôts et taxes pour le développement de la commune.

Gao : des conducteurs routiers en arrêt de travail

Le Syndicat national des conducteurs routiers a décidé ce matin (01/04/2021) de suspendre toutes leurs activités dans la région de Gao. La cause du mouvement selon les responsables syndicaux est le mauvais état de la route. La route Gao-Gossi qui est en réhabilitation ne permet pas aux véhicules de circuler librement. Le coordinateur du syndicat dénonce aussi les accidents, les braquages et les pannes liées à l’état de la route. Il invite les autorités à trouver rapidement une solution au problème.

Yanfolila : les prix des légumes connaissent une flambée

Malgré l’abondance des légumes et des produits de première nécessité sur le marché de Yanfolila, les prix connaissent une énorme hausse. Le bidon d’huile de 20 litres qui était vendu à 15 000 FCFA est cédé entre 16.000 et 16.500 FCFA. Le sac de 100kg de maïs récemment vendu à 12 500 FCFA est cédé actuellement à 16.000 FCFA. Par contre, les prix des légumes sont restés stables. Selon les commerçants de céréales, cette augmentation est due au refus des paysans de cultiver le coton la saison dernière.

Source: StudioTamani.org