Partager

jpg_22199_2.jpgL’anniversaire du décès de cet illustre homme d’État et grand panafricaniste est désormais commémoré chaque année dans le pays.
Le président de la République, Amadou Toumani Touré a sacrifié à cette tradition en déposant samedi une gerbe de fleur sur la tombe du grand homme d’Etat. La cérémonie s’est déroulée au cimetière de Hamdallaye où il se repose en paix pour l’éternité.

L’événement a mobilisé sur les lieux, plusieurs autres personnalités : le Premier ministre, Modibo Sidibé, les membres du gouvernement, les présidents des Institutions de l¬¬¬a République, les chefs de missions diplomatiques et consulaires, les membres de la famille du disparu, les responsables et militants de l’US-RDA ainsi qu’une foule nombreuse d’anonymes qui se reconnaissent dans l’action du premier président de la République.

Après avoir déposé la gerbe de fleur sur la tombe de l’illustre disparu, le chef de l’État s’est confié à la presse nationale. Il a ainsi indiqué qu’il s’agit à la fois d’un devoir de reconnaissance et de souvenir à l’endroit du président Modibo Kéïta. Notre pays lui doit son indépendance. Et dans une année, le Mali indépendant soufflera ses cinquante bougies. L’événement sera célébré comme cela se doit.

Mais cette indépendance a été réalisée, non sans peine. Durant, les années de braise qui ont précédé cette date mémorable du 22 septembre 1960, des hommes et des femmes se sont battus aux côtés de cet homme éclairé pour arracher la souveraineté nationale et internationale.

« Donc consacrer une partie de son temps durant une journée comme celle aujourd’hui pour montrer à la face du monde le rôle que ces hommes et ces femmes ont joué dans la jeune histoire de notre pays indépendant, est un devoir de reconnaissance », a poursuivi Amadou Toumani Touré.

Pour le chef de l’Etat, s’incliner devant la mémoire de ce grand bâtisseur et au-delà, de celles de tous ses compagnons de lutte, au nom de la Nation tout entière, s’inscrit dans le cadre d’un témoignage adressé à la jeune génération.

Il a indiqué que le Mali compte encore sur leur bénédiction et leur soutien dans la construction d’une nation forte et prospère pour notre peuple qui mérite bien mieux.

Amadou Toumani Touré a saisi l’opportunité pour rendre un vibrant hommage aux compagnons de lutte du président Modibo Keïta, indifféremment du parti politique dans lequel ils militent.
Avant son départ, Amadou Toumani Touré a salué l’action du groupe de bénévoles qui se consacrent entièrement à l’entretien du cimetière. Ceux-ci méritent en effet le soutien de tous.

A. O. DIALLO

Essor du 18 Mai 2009