Partager

La Police Nationale a toujours été considérée comme une partie intégrante des forces armées de notre pays. Cette institution dont l’histoire se confond à celle de nos forces armées et de sécurité, fait aujourd’hui l’objet des propos controversés en ce qui concerne l’organisation de la fête, son anniversaire avec les autres forces de sécurité de notre pays.
Mais pourquoi maintenant une fête spécifique pour la police à ce 47ème anniversaire de la police?

Depuis un certain temps, nous avons assisté à la création de branches syndicales parallèles du Syndicat de la Police Nationale (SPN).

CE QUI POURRAIT JUSTIFIER

Et selon nos informations, c’est cette nouvelle branche qui est à la base de l’organisation de cette fête d’anniversaire. Cette fête est organisée non parce que l’administration l’a voulue, mais simplement les organisateurs veulent se faire voir ou plutôt se faire de l’argent à partir des quêtes et des ventes des tissus confectionnés pour l’occasion.

Ainsi, selon le Secrétaire Général de la Division SPN de Bamako, M. Simon Keïta : “Nous ne sommes pas au courant de cette fête et elle concerne seulement une petite minorité des agents de la police de Bamako. Nous doutons que ce soit là le rôle d’un syndicat encore que ladite célébration a lieu au siège d’une confédération (STM) confirme qu’il s’agit là de la volonté d’une organisation syndicale en manque de légitimité de se médiatiser”.

En tout cas, la question est de savoir qui est derrière tout ça ? Est-ce une manière de se faire plaire au boss ? Si rien n’est fait par rapport à cette célébration, une poignée de policiers veut tordre le cou à l’histoire de notre police nationale.

Moussa KONDO (Stagiaire)

03 octobre 2007.