Partager

Dans le cadre de sa tournée africaine, la chancelière allemande Angela Merkel est arrivée hier à Bamako. Cette tournée de trois jours seulement de la chancelière a commencé par une visite au Mali, où elle a rendu visite notamment aux troupes de la Bundeswehr déployées dans le cadre des missions européennes, l’Eutm et onusienne, la Minusma. Après sa visite au Mali, la chancelière ira au Niger, où elle doit annoncer officiellement la mise en place d’une base militaire allemande, avant de terminer son voyage par l’Ethiopie, pour l’inauguration du nouveau bâtiment de l’Union africaine.
Angela Merkel qui sera candidate à sa propre succession lors des prochaines élections législatives prévues en Allemagne en 2017, ne devrait pas prendre des engagements avec ses homologues africains. Par contre, il n’est pas exclu qu’elle revienne sur les mécanismes d’aide et de co-investissements, susceptibles de générer des activités en Afrique et permettre aux jeunes de la région d’accéder à de nouvelles opportunités. Les relations commerciales entre l’Allemagne et l’Afrique subsaharienne sont assez modestes. La région dans son ensemble est le 31ème partenaire commercial de ce pays européen. Il existe toutefois une importante coopération allemande, dans le cadre de l’aide au développement, à travers une agence de coopération (GIZ), celle de financement du développement (KfW) et sa société de financement de l’investissement et du développement (DEG).

Du 10 Octobre 2016