Partager


Le mardi 25 Septembre 2007, le Bureau Politique National du RPM s’est réuni en séance extraordinaire, élargie aux députés du parti, pour examiner les conditions de la mise en place du Bureau de l’Assemblée Nationale.

Après avoir entendu les députés et procédé à une analyse approfondie de la situation, le Bureau Politique National a pris position, à travers la présente déclaration. Le Rassemblement Pour le Mali reste tout entier dévoué à la cause de notre peuple dans la droite ligne tracée devant l’Assemblée Nationale en cette séance mémorable du 14 Octobre 2005, au cours de laquelle notre regretté camarade Kadari BAMBA lut la déclaration patriotique conséquente qui reste le socle de notre engagement parlementaire. Entre autres, il disait clairement : «  RPM inscrit désormais son action dans l’opposition parlementaire « .

Le vendredi 21 Septembre 2007, le groupe parlementaire du RPM a produit une Déclaration Politique dans laquelle, il s’en est tenu à réaffirmer les principes qui doivent régir les relations dans un système de démocratie réelle, notamment le respect scrupuleux du fait majoritaire.

C’est pourquoi, il ne saurait en aucun cas être complice, et cela d’aucune façon, de l’exclusion du Bureau de l’Assemblée Nationale d’un groupe dont le nombre des membres impose la présence effective.

Cela nous semble d’autant plus injuste et intolérable que deux groupes de moindre importance numérique se trouvent pris en compte. Le RPM ne se satisfait pas de cette situation qu’il juge inacceptable, à tout point de vue. Il la dénonce avec la dernière rigueur.

En conséquence, le RPM ne saurait maintenir sa présence dans le bureau actuel, à moins d’une juste et rapide réparation d’une injustice aussi évidente.


Bamako, le 25 Septembre 2007

Pour le Bureau Politique National du RPM

Le Président

El Hadji Ibrahim Boubacar KEITA

28 septembre 2007.