Partager

Le nouveau bureau de l’Association des municipalités du Mali (AMM), conduit par le maire de la Commune V de Bamako, Boubacar Bah dit Bill, a été investi dans ses fonctions hier lundi. Le nouveau président entend être un rassembleur pour un développement harmonieux des communes du Mali.

Boubacar Bah dit Bill, nouveau président de l’Association des municipalités du Mali et les 74 autres membres du bureau, élus aux termes des travaux du congrès ordinaire de l’AMM, tenu les 15 et 16 mai 2010 au CICB, ont été investis dans leurs fonctions.

La cérémonie de passation de service entre le bureau sortant et le bureau rentrant s’est déroulée dans la salle de conférences de l’Association. C’était en présence d’anciens membres du bureau, mais sans le président sortant (Abdel Kader Sidibé) et d’autres invités.

Compte tenu de l’absence du président sortant, le secrétariat permanent a procédé à la remise des documents officiels au nouveau président après avoir procédé à la lecture du procès-verbal ainsi libellé : « Ce jour 31 mai 2010, dans la salle de conférence de l’AMM s’est tenue la cérémonie de passation de service entre Abdel Kader Sidibé, maire de la Commune III, président sortant de l’AMM, et Boubacar Bah, maire de la Commune V, président rentrant sous la supervision du représentant du ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales ».

Un certain nombre de documents constituant les dossiers comptables et financiers, administratifs a été soumis à l’appréciation et à la signature des deux présidents.

Ces documents sont constitués, entre autres, des rapports financiers de l’AMM, le rapport d’activités 2005-2009, l’inventaire des immobilisations de l’AMM (registre des immobilisations), la liste du personnel de l’AMM, la situation des cotisations des membres de l’AMM.

Constatant l’absence du président sortant, les documents ont été remis au nouveau président symbolisant ainsi l’installation du nouveau bureau dans ses fonctions.

Denis Koné

…………..

Encadré

L’absence de Kader vue par Bill

Après la cérémonie de remise des documents de l’AMM au nouveau président, celui-ci s’est prêté à des questions des journalistes et naturellement les hommes des médias se sont intéressés à l’absence d’Abdel Kader Sidibé à la cérémonie de passation, la légitimité de cette passation, etc.

Pour le nouveau président, la présence à la cérémonie de passation du président sortant n’est pas obligatoire et n’empêche en rien la passation de service, les membres du secrétariat permanent de l’AMM étant là. « Je suis bien là. Nous ne sommes pas entrés dans les locaux par effraction. Nous n’avons pas non plus eu ces documents par effraction ».

Denis Koné

…………

Une vision : » Aller ensemble »

Après son installation, le nouveau président de l’AMM s’est adressé brièvement aux membres du nouveau bureau et aux maires des 703 communes en général. Extraits de son discours.
Dans son message, le nouveau président a réitéré sa détermination à être un président rassembleur et son engagement à faire des communes qu’elles soient urbaines ou rurales des pôles de développement. Il a invité les maires à faire preuve d’imagination et de savoir-faire.

 » Nous devons nous sentir concernés par tout ce qui se passe autour de nous », a indiqué le nouveau président pour qui, l’Association se battra aussi pour préserver l’intégrité des maires souvent bafouée abusivement par des autorités de tutelle ou de la justice, oubliant que le maire lui-même est un officier judiciaire.

De nombreuses communes (environ 300) sont en réseau, en relation de coopération décentralisée et pour le nouveau président de l’AMM ne va pas s’immiscer dans les affaires de ces réseaux. Elle va plutôt, en tant qu’association, apporter sa contribution. A entendre Bill, l’AMM fera tout pour les appuyer parce que, a-t-il fait remarquer, c’est là que les communes créent le plus de richesses.

Les communes qui se sentent déshéritées bénéficieront de l’expérience des autres. « Nous allons au rassemblement de tous et de toutes parce qu’il ne s’agit pas de nos personnes. Il s’agit de nos collectivités. Tous les maires quels qu’ils soient seront associés au travail que nous allons entamer », a promis M. Bah.

Et d’ajouter que « au cours des trois prochaines années, nous allons travailler en équipe pour que chacun puisse apporter sa somme d’expériences, pour que chacun puisse être accompagné pour résoudre les défis régionaux qui se posent à nous parce qu’on aura aider à améliorer sa capacité de négociation, à mobiliser des ressources complémentaires du fait que l’Association aura retrouvé une autre crédibilité ».

Denis Koné

01 Juin 2010.