Partager

A Bamako, où ses détracteurs l’avaient accusé d’avoir concentré l’action de son gouvernement sur les campagnes, Touré a réuni 54% des voix.

Il devance ainsi son principal rival, l’actuel président de l’Assemblée nationale et ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Keita « IBK », crédité de 38,8% des voix.

Dans les zones rurales du Mali, l’avance de Touré sur les sept autres candidats en lice est encore plus flagrante.

DANS LE CALME

En excluant Bamako, sur les 52 communes où les bulletins ont été dépouillés sur un total de 697, Touré fait la course seul en tête en réunissant 71% des suffrages, très loin devant Keita crédité de 18%.

Dans la capitale, le taux de participation n’a pas dépassé 24% mais dans les communes rurales, il est monté à 38%, ont rapporté des responsables.

Keita a dénoncé dimanche des « tripatouillages » électoraux, affirmant que les listes électorales étaient dépassées, que des bulletins de vote avaient été distribués avant l’ouverture du scrutin et que l’armée avait reçu pour consigne de voter pour ATT.

Mais, hormis quelques problèmes d’ordre technique, les observateurs internationaux et les diplomates ont salué le bon déroulement du scrutin.

L’élection s’est déroulée dans le calme, à la différence de l’élection présidentielle organisée le 21 avril au Nigeria, marquée par des fraudes et des violences à grande échelle.

« Selon toutes les indications, les Maliens ont voté dans le calme et je pense qu’ils peuvent être fiers du calme dans lequel le scrutin s’est déroulé« , a déclaré un diplomate occidental qui a surveillé le déroulement des opérations.

Reuters / lundi 30 avril 2007, 21h22


Résultats du 1er tour : qui est en tete ?

Le Ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales aurait prévu une conférence de presse pour ce lundi à 17h afin d’annoncer les premières tendances du scrutin mais cela n’empêche pas les spéculations et les journalistes de la sous région ne sont pas en reste. Voici ce qu’en dit lobservateur.sn

Y aura-il deuxième tour, ou bien tout est fini ? Seule la Cour Constitutionnelle est à mesure de le dire. Mais il est déjà clair que si 2ème tour il y a, ce sera entre Amadou Toumani Touré, président sortant, et Ibrahima Boubacar Keïta, président de l’Assemblée nationale.

ImageCar après les premières tendances provisoires, ces deux candidats arrivent largement en tête devant les autres.

La logique a été respectée. C’est l’analyse qui se dégage à la suite de la publication devant les bureaux de vote des premiers résultats provisoires de l’élection présidentielle malienne. Sur ces premiers résultats considérés provisoires, c’est Amadou Toumani Touré, le candidat du Mouvement citoyen et non moins président sortant, qui arrive en tête. Avec le faible taux de participation des Maliens, Att, comme l’appellent les Maliens, caracole en tête.

Il est suivi par son challenger, Ibrahima Boubacar Keïta, le candidat du Rassemblement pour le Mali (Rpm). Actuellement président de l’Assemblée nationale malienne, Ibk talonne Att dans certains bureaux de vote, et est loin derrière Att dans d’autres.

Mais comme l’a si bien dit Att après avoir accompli son devoir civique au centre de la Base aérienne, seuls les résultats de la Cour constitutionnelle sont valables. Et vont certainement tomber en fin de semaine. Mais d’ores et déjà, au vue des résultats glanés ça et là et ceux appris à travers les ondes de la radio Klédu, on peut dire qu’il y a un faible taux de participation, mais aussi quoi qu’il en soit Att arrivera en tête.

Maintenant reste à savoir s’il va passer dès le premier tour. Ou sera-t-il obligé de passer par le second tour qui l’opposera forcément à Ibk.De son côté, Ibk, qui a manifesté une sérénité dès sa sortie du centre de l’école A de Sébéninkoro, continue sur cette lancée. Il reste confiant quant à l’avenir du scrutin. Car dit-il, «il a confiance au Mali, au Mali souverain, mais surtout en Dieu ». Et il compte faire retrouver au Mali ses marques dès qu’il accédera à la magistrature suprême.

Une même sérénité a aussi été notée chez Aminata Diallo Sidibé, la seule candidate de ce scrutin représentant le Rassemblement pour l’éducation à l’environnement et au développement durable (Redd). Dès que les résultats ont commencé à tomber, la candidate du Redd a déclaré que, quoi qu’il puisse arriver le Mali va connaître un tournant. Et il y aura un changement dans le regard envers les femmes maliennes. Qui sont maintenant électrices et éligibles. Les bureaux de vote ont été fermés à 18 heures, et les résultats ont commencé à tomber vers 19 heures. Mais vu l’étendu du territoire malien les résultats mettront du temps à arriver à la Cour constitutionnelle.

Par Latir Mané (Envoyé spécial à Bamako)

30 avril 2007