Partager

Les neuf sages de la Cour constitutionnelle ont rendu, hier à Koulouba, une visite de courtoisie au président de la Transition, Bah N’Daw. Et en ont profité pour attirer son attention sur « l’intérêt majeur de l’organisation des élections à préparer dès maintenant », selon le président de l’institution, Amadou Ousmane Touré.

Les membres de la Cour ont été installés dans leurs fonctions, en août dernier. Aussitôt, ils se sont mis à la tâche, en procédant notamment à une évaluation de l’efficacité organisationnelle et fonctionnelle de la haute juridiction. Un exercice qui a permis de comprendre que «pour respecter les délais très sévères de 18 mois, il faut déjà s’engager dans la préparation des élections », a confié le président.

Le président de la Cour constitutionnelle (d) était accompagné de ses proches collaborateurs

Amadou Ousmane Touré et ses collègues entendent préparer la Cour dans toutes ses dimensions à pouvoir répondre à l’attente des populations en ce qui concerne les résultats de ces élections.

On sait que les sages sont très attendus sur ce terrain. Ils sont arrivés à la haute juridiction dans un moment particulier fait de questionnements sur son rôle dans le déclenchement de la crise sociopolitique qui a secoué le pays.

L’ancienne Cour étant considérée comme le détonateur de cette crise qui a eu raison du régime défunt, pour avoir proclamé des résultats contestés par plusieurs candidats aux dernières élections législatives.

Le président de la Transition a exprimé sa disponibilité à accompagner l’institution dans sa noble mission.

Issa Dembélé

Source: L’Essor