Partager

La nouvelle de la nomination officielle du Capitaine Amadou Haya Sanogo au grade de général d’armée, aurait provoqué un effet de douche froide à Dakar, dans la résidence de réfugiés de l’ancien président et des membres de sa famille. A Bamako aussi !

Soutiens inconditionnels et avérés de la candidature du président Soumaila Cissé au scrutin remporté haut la main par IBK, l’ex famille présidentielle et alliés, ne savent désormais à quel saint se vouer.

Comptant sur la victoire de ce dernier pour regagner en toute impunité Bamako, la capitale, nos anciens dieux, à l’annonce de la nouvelle, en sont à se demander sur ce qui leur arrive, après la fuite de Koulouba.

Le dernier ballon d’essai

A l’impossible nul n’étant tenu, à la victoire d’IBK l’ennemi politique connu d’ATT ici au Mali et la nomination de l’autre grand ennemi en la personne d’Amadou Haya Sanogo, l’ancien camp présidentiel, a lancé son dernier ballon d’essai à travers la supposée rencontre de réconciliation nationale mettant ensemble les anciens et le nouveau.

Le supposé initiateur de cette grosse idiotie, parce que, impossible, inacceptable et impensable, est un ancien courtisan du palais. Jeune leader des jeunes musulmans du Mali, l’homme selon une source digne de foi, ne reculerait absolument devant aucun obstacle dès lors qu’il est question d’argent. Et il semblerait pour le financement de cette messe diabolique, qu’il aurait sur proposition de ces mentors tapis à l’ombre, lancé son ballon sous les pieds des maliens. Rater, les maliens n’ont pas envie et ATT peut toujours prolonger son séjour dakarois, les maliens n’auront rien à y cirer.

Sory de Motti

La Nouvelle Patrie du 03 Septembre 2013.