Partager

La semaine dernière a été marquée par les rumeurs d’arrestation du Général de corps d’armée, Amadou Haya Sanogo, l’auteur du coup d’Etat de 2012. Mais cette information a été démentie par des sources judiciaires. Cependant son audition commence en principe cette semaine indiquent les mêmes sources.
Selon des sources judiciaires, Sanogo n’a été ni arrêté, ni interpellé.

Cependant, expliquent-elles, suite aux différentes interpellations des militaires soupçonnés d’être impliqués dans la mutinerie du 30 septembre, leurs dépositions enfoncent de plus en plus leur patron.

Les témoignages des militaires auditionnés compromettent sérieusement le Général Sanogo. C’est pour cela qu’il devrait être entendu la semaine dernière, d’où la source de la folle rumeur de son arrestation qui a circulé partout au Mali et ailleurs. De toutes les façons, précisent les sources proches du dossier, son interpellation n’est qu’une question d’heures.

Car c’est à cause de la maladie du juge en charge du dossier, Yaya Karambé que son audition a été reportée à cette semaine dans l’espoir que celui-ci retrouvera sa santé. Entre temps, notre Général «De gaule » est privé de tout mouvement. Selon certains cadres du ministère de la justice, le Général 4 étoiles est en résidence surveillée.

De même, les éléments qui assurent sa garde ont été à nouveau remplacés. Son arme individuelle a été saisie. Décidemment avec des révélations accablantes de ses ex compagnons faisant état de la purge de soldats qui ont pris part à la mutinerie du 30 septembre au Camp Soundiata de Kati, l’ex homme puissant de 2012, Amadou Haya Sanogo s’en sortira difficilement. En plus, une puissance étrangère serait même aux manœuvres pour qu’il soit officiellement inculpé.

Oumar KONATE

28 Octobre 2013