Partager

A l’instar de la communauté internationale, le Mali a célébré le 8 septembre la Journée internationale de l’Alphabétisation couplée au lancement de la Semaine nationale de l’alphabétisation. Des progrès importants ont été enregistrés dans le domaine de l’alphabétisation au Mali. Plus de 3000 Centres d’alphabétisations fonctionnelles sont ouverts à travers le pays.

Institutionnalisée en 1965 par l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), la Journée internationale de l’alphabétisation, qui est célébrée le 8 septembre de chaque année, rappelle à la communauté internationale, toute l’importance de l’éducation dans le développement de l’individu et d’un pays. En marge de cette Journée, les autorités ont lancé également la Semaine nationale de l’alphabétisation. Etendue sur une semaine dans notre pays, elle permettra aux acteurs concernés de mener des réflexions approfondies sur l’alphabétisation.
Pour Dr Fadiala Kamissoko, directeur national adjoint de l’Education non formelle et des Langues nationales, des progrès importants ont été enregistrés dans le domaine de l’alphabétisation au Mali. Selon lui, il existe à la date d’aujourd’hui, près de 3000 Centres d’alphabétisations fonctionnelles, plus de 1000 Centres d’éducations pour le développement, 4 Centres d’apprentissages féminins.  » Quand vous vous rendez dans des zones rurales, vous allez vous rende compte qu’au sein des coopératives, notamment des femmes, il y a des femmes compétentes qui peuvent gérer toutes leurs affaires. Sur la base des acquis de l’alphabétisation, elles font tous ceux qu’elles veulent », a témoigné Dr Kamissoko. Il a invité les acteurs de l’éducation non formelle à s’impliquer dans la préparation de cette population très importante pour le développement de notre pays. » La meilleure façon de les préparer c’est de les alphabétiser. L’alphabétisation ne se limite pas seulement à lire, écrire et à calculer. C’est un cadre qui permet de préparer le citoyen », a expliqué Dr Fadiala Kamissoko.
Satisfaits de cette journée dédiée à l’alphabétisation, certains apprenants de la langue nationale ont invité leurs camarades à chercher à connaître nos langues nationales. »Un pays ne peut pas se développer sans la valorisation de ces langues nationales. J’invite les autres à apprendre leurs langues », a indiqué Yacouba Dembélé, un apprenant de la langue Bambara.

Rappelons que cette édition 2018 de la Journée internationale de l’alphabétisation a été célébré sous le thème : « l’alphabétisation et le développement des compétences ».
La semaine nationale de l’alphabétisation prendra fin le 13 octobre 2018.

Zié Mamadou Koné
L’Indicateur du Renouveau 2018 du 10 Octobre 2018