Partager


En prélude à la conférence régionale panafricaine sur l’alphabétisation qui se tiendra du 10 au 12 septembre prochains à Bamako, l’Unesco organise depuis hier un atelier préparatoire. Intitulé « améliorer l’accès des communautés à l’éducation et à l’alphabétisation au moyen de la radio » , l’atelier national de deux jours regroupe les directeurs des radios CMC.

Il s’agira, pour les 23 directeurs de radios CMC et les partenaires, de voir comment les Centres multimédia communautaires (CMC) en général et les radios CMC en particulier peuvent contribuer à la vulgarisation de l’alphabétisation et à la prolongation des débats de la conférence régionale et du Forum Dakar+7, en émettant un plaidoyer puissant en vue de la création d’un mouvement avant-gardiste national durable de promotion de l’alphabétisation dans le monde.

L’atelier selon le directeur/représentant du bureau multi-pays Unesco pour le Mali, le Burkina, la Guinée et le Niger, le Pr. Juma Shabani , les journées sont de la plus haute importance pour le bureau de l’Unesco/Bamako surtout quand il s’agit d’atteindre les OMD et de remplir les engagements quant à l’EPT, la DNUA et la décennie pour le développement durable.

L’Unesco s’appuie sur la radio parce qu’elle est le médium de communication dont le ratio de couverture est le plus élevé en Afrique plus que le téléphone et l’Internet pour relever le défi de l’alphabétisation.

Le directeur général de l’ Agetic , M. Haïdara , s’est félicité de la tenue de la rencontre qui sera, dira-t-il, d’une très grande importance pour les acteurs des radios CMC.

Le représentant du ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, Mamadou Diallo a rappelé les bienfaits des CMC comme vecteur de connaissances pour les populations les plus reculées. Il a assuré de l’accompagnement de son département afin que les populations aient accès au minimum de connaissances.

Nous sommes des analphabètes

Aujourd’hui, selon les chiffres fournis par l’Unesco, 774 millions de personnes de plus de 15 ans sont analphabètes dans le monde et 98,4 % d’elles vivent dans les pays en développement. Selon l’organisme onusien, il y a une grande disparité entre les régions en matière d’alphabétisation dans le monde. Plus de 860 millions d’adultes sont analphabètes, soit une personne sur cinq âgée de 15 ans et plus, dont les deux tiers sont des femmes.

L’alphabétisation est donc un sujet de première importance en Afrique parce que sur les 35 pays prioritaires Life, 19 sont des pays d’Afrique avec un taux d’alphabétisation inférieur ou plus de 10 millions d’habitants privés de compétences de base. En avril 2000, le Forum mondial sur l’éducation, tenu à Dakar, a fixé comme objectif une augmentation de 50 % du taux d’alphabétisation des adultes d’ici à 2005.

Amadou Sidibé

30 août 2007.