Partager

Les leaders de l’Alliance de la Communauté Arabe du Mali (Al-Carama) ont tenue le samedi 14 juillet 2012, à la maison de la presse de Bamako, une conférence de presse pour informer l’opinion nationale et internationale de la création de leur Alliance et des activités menées. L’un des buts de cette alliance est de contribuer à la restauration et à la préservation de l’unité et de l’intégrité territoriale du Mali, ainsi qu’à la paix, la sécurité et le développement. La conférence était animée par Mohamed Mohamoud El Oumrany, président de l’Alliance ; Mohamed Fall, secrétaire politique de l’Alliance ; Mohamed Mohamoud, secrétaire général de l’alliance. C’était en présence de Djiguiba Keïta, ancien ministre de la jeunesse et des sports ; Me Mountaga Tall, député à l’Assemblée Nationale et de nombreuses autres personnalités.

Le secrétaire politique de l’alliance de la Communauté Arabe du Mali (Al-Carama), Mohamed Fall a eu le privilège de lire la déclaration de l’alliance dans laquelle il évoque la création, les objectifs et la position de la communauté arabe du Mali. Il a fait savoir que la Communauté Arabe du Nord Mali, républicaine et légaliste considère, qu’elle est partie prenante au processus de paix et de développement du Nord Mali consacré par la signature du Pacte National d’avril 1992. Selon lui, l’occupation des principales villes du Nord Mali par différents groupes armés et la déclaration unilatérale de l’indépendance de l’Azaouad par le MNLA ont eu pour conséquences l’exil massif des populations Arabes du Nord Mali pour échapper au désordre et aux effets du malaise très profond que cette situation a engendré.

Pour Mohamed Fall, après une large concertation avec la grande majorité des cadres, des notables, des élus et des chefs de tribus et fractions, il a été convenu de la tenue d’un congrès extraordinaire de l’ensemble de la communauté. Ce congrès extraordinaire s’est tenu du 03 au 05 juin 2012 à Nebkett Lahwach en République Islamique de Mauritanie. A l’issue du congrès, il a été décidé de la création de l’Alliance de la Communauté Arabe du Mali (AL-CARAMA). Cette Alliance a pour buts de veiller non seulement à la défense et à la préservation, des droits et devoirs légitimes ainsi que des intérêts spécifiques et stratégiques de la communauté arabe du Mali dans un Mali laïc, un et indivisible, mais aussi de contribuer à la restauration et à la préservation de l’unité et de l’intégrité territoriale du Mali, ainsi qu’à la paix, la sécurité et le développement, a dit le secrétaire politique de l’alliance.

Mohamed Fall a réaffirmé l’attachement de l’Alliance de la Communauté Arabe du Mali (Al-Carama) à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali, à la cohabitation pacifique entre toutes les communautés nationales en général et celles du nord en particulier et s’engage à consolider l’unité et la cohésion sociale, seul gage de la paix, de la sécurité et du développement dans le Nord Mali. Al-Carama adhère à toute initiative en conformité avec l’esprit et les principes énoncés dans le Pacte National allant dans le sens du retour et de la préservation de la paix, de la sécurité et du développement.

AL-CARAMA condamne la déclaration unilatérale d’indépendance de l’Azaouad par le MNLA, les pillages, les viols, les vols, les destructions de mausolées et autres atteintes graves aux libertés fondamentales et aux droits de l’Homme perpétrés par des bandits armés au nord du Mali et recommande la création d’une commission vérité et réconciliation. Pour le président de l’alliance, Mohamed Mohamoud El Oumrany, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (Mnla) abandonnera bientôt ses recommandations indépendantistes car la situation est une impasse aujourd’hui.

A l’en croire, lors de leur rencontre avec les membres du Mnla, le mouvement a pris l’engagement de renoncer à ce qui ne l’appartient pas et de chasser les islamistes au nord du Mali. « Il n’ya plus de danger pour l’intégrité territoriale du Mali car personne ne réclame l’indépendance encore de l’Azawad. A cet effet, le gouvernement du Mali peut entamer des négociations », a dit El Oumrany. Le président El Oumrany a salué le courage des jeunes de Goundam pour avoir effectué une résistance à l’encontre des groupes armés. Quant au secrétaire général de l’alliance, Mohamed Mohamoud, les officiers arabes sont de retour à Bamako et sont disposés à se battre pour recouvrer l’intégrité territoriale du Mali.

Aguibou Sogodogo

16 Juillet 2012