Partager

Notre confrère qui vient d’être promu au poste de directeur de cabinet est, en fait, la 3ème personnalité dans l’ordre protocolaire dans les services présidentiels, après le ministre secrétaire général et le chef de l’état major particulier président de la République.

une-61.jpgLe journaliste d’expérience Aliou Sankaré alias Bidy vient d’être nommé directeur de cabinet du président de la République. Il remplace dans les prérogatives feu Daouda Tangara, décédé en novembre dernier en qualité de chef de cabinet. En effet, selon la restructuration des services de la Présidence de la République, le cabinet présidentiel est désormais dirigé par le directeur de cabinet.

Avant d’accéder à son nouveau poste, Sankaré a occupé plusieurs fonctions dans la haute administration malienne. Il a été tour à tour Délégué général des Maliens de l’extérieur puis directeur de cabinet au même département, conseiller technique en charge de la communication au ministère des affaires étrangères, chef de cabinet au ministère de l’urbanisme et de l’habitat, puis chargé de mission au ministère de la défense et des anciens combattants.

Au plan politique, Bidy est le coordinateur national de l’Association politique Union pour la démocratie citoyenne (UDC-Mali Jigi) qui a soutenu le candidat Amadou Toumani Touré lors de l’élection présidentielle de 2007.

Né le 23 janvier 1947 à Bandiagara, Aliou Oumar Sankaré est titulaire d’un diplôme supérieur de journalisme obtenu au CESTI de Dakar, option presse écrite, en 1975. Dès lors il a commencé à exercer sa profession au quotidien national L’Essor avant de devenir rédacteur en chef du mensuel Sunjata et directeur de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP).

Syndicaliste engagé, le nouveau directeur de cabinet de la Présidence fut secrétaire général du Syndicat national de l’information, de la presse et de l’industrie du livre (SNIPIL), secrétaire à l’information et à la presse de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) au titre de laquelle il a été membre de la coordination des Associations du mouvement démocratique.

Suivant le décret N°08 / 412 P-RM du 22 juillet 2008, le directeur de cabinet a la charge de l’organisation des contacts personnels du président de la République et la supervision de l’organisation matérielle des déplacements du président de la République à l’intérieur du pays, en rapport avec le Secrétariat général de la Présidence.

Il s’occupe également du suivi des relations du président de la République avec les formations politiques, la société civile et les confessions religieuses.

Dans l’ordre protocolaire, le dircab est la 3ème personnalité dans les services présidentiels, après le ministre secrétaire général et le chef de l’Etat major particulier du président de la République. La nomination de Aliou Oumar Sankaré est perçue comme la promotion d’un homme qui a démontré la preuve de sa compétence et de sa fidélité au chef de l’Etat.

C’est à juste raison qu’il est longtemps resté chargé de mission à la cellule Affaires administratives et décentralisation de la Présidence de la République de 2002 jusqu’à sa nomination.

Aliou Oumar Sankaré est assisté d’un autre journaliste, Hama Barry, l’ancien chef de cabinet adjoint, qui est promu au poste de chef de cabinet. Hassen Camara alias Alex est le nouveau chef de cabinet adjoint.


SOULEYMANE DIALLO

31 Juillet 2008