Partager


L’eau est source de vie. L’accès à l’eau potable, même pour l’alimentation reste un défi majeur pour certaines populations de la capitale, particulièrement celles de la rive droite du District et les populations de la Commune VI ne diront pas le contraire. En effet, dans certains quartiers de la Commune VI, tels que Magnambougou, Sokorodji ou Dianéguéla, les populations n’ont accès à l’eau potable que pendant la nuit, souvent aux environs de 23 heures.

Cela fait une éternité qu’on vit à ce rythme et finalement on est habitué à cette situation; c’est devenu un automatisme. On sait que chaque soir on doit remplir tous les ustensiles possibles d’eau. Et gare à celle qui oublie de remplir ses sceaux et autres ustensiles”, nous a confié une habitante de Magnambougou lors de la cérémonie d’inauguration.

LE GOUVERNEMENT SOUCIEUX DE L’AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE

Le gouvernement du Mali soucieux du bien-être de la population et dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations à travers tout le pays, a entrepris certains actes visant à alimenter toutes les zones en eau potable en créant des projets de sécurisation de l’alimentation en eau potable, en fournissant et en installant des stations compactes de production d’eau potable, en construisant des canalisations et des bornes fontaines à travers le pays.

C’est dans ce cadre et afin de résoudre les problèmes liés à l’approvisionnement en eau potable de la ville de Bamako qu’il a été élaboré un plan directeur d’alimentation en eau potable. Ce plan directeur prévoit à moyen terme, la réalisation d’une nouvelle station de production d’eau à Kabala sur la rive droite du fleuve Niger. En attendant, face à la demande croissante, le gouvernement du Mali a mis en place des solutions transitoires pour la période 2006-2008.

Les travaux de construction de deux stations compactes de productions d’eau potable, la pose de canalisation et la construction de trente trois (33) bornes fontaines à Baco-Djicoroni et à Magnambougou ont été initiés dans ce cadre et visent à améliorer les conditions d’approvisionnement en eau de la ville pendant la période transitoire.

LES CARACTERISTIQUES DE L’INSTALLATION

Après l’élaboration de ce plan, ce fut la phase d’exécution de la construction des deux stations jumelles compactes de production d’eau potable sur la rive droite du fleuve Niger avec un délai de 9 mois, la station de compacte de production d’eau potable a été inaugurée le lundi dernier 21 avril dans l’après-midi.

Située sur les berges du fleuve Niger à Magnambougou à quelques centaines de mètres de l’école de Dianéguéla sur la route de Missabougou, cette imposante infrastructure vise : la fourniture et l’installation des pompes d’eau brute dans le fleuve Niger et leur raccordement à la station compacte ; la fourniture et l’installation d’une batterie de trois unités compactes type SCP 100 opalium et son raccordement au réservoir de stockage d’eau traitée, la fourniture et l’installation d’un réservoir d’eau traitée de 600 m3 de volume, la fourniture et l’installation de pompes de reprise refoulant l’eau traitée dans le réseau de distribution et leur raccordement en réseau hydraulique, le raccordement électrique et l’automatisation/télégestion de l’ensemble des installations, la fourniture et la pose de conduite PVC variant de 63 à 315 mm sur 6420 mètres et de tuyau en fonte DN 200 sur 40 mètres et leur raccordement au réseau hydraulique existant.

Présidée par le président de la République, Son Excellence Amadou Toumani Touré qui avait à ses côtés le Premier ministre, Modibo Sidibé, cette cérémonie a regroupé le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Eau, M. Ahmed Sow, le ministre de l’Equipement et des Transports, M. Ahmed Diane Séméga, celui du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, M. Sékou Diakité, celui de l’Environnement et de l’Assainissement, M. Agathane Ag Alassane.

LE MAIRE DE LA COMMUNE VI

Aussi étaient présents le Gouverneur du District, M. Ibrahima Féfé Koné, le maire de la Commune VI, Souleymane Dagnon. Elle a démarré par l’intervention du maire de la commune qui recevait la délégation présidentielle.

Dans son intervention, Souleymane Dagnon nous dira : “L’inauguration de l’unité de production en eau potable, de Magnambougou permettra, j’en suis persuadé, d’approvisionner la population de Bamako en eau potable, toute chose qui constitue aujourd’hui une préoccupation majeure des pouvoirs publics car, figurant dans le Projet de Développement Economique et Social du président de la République”.

Quant au ministre de l’Energie, des Mines et de l’Eau, M. Ahmed Sow, dans un style particulier, il fera l’aperçu général de la situation de l’eau potable de notre pays et expliquera comment il compte, avec son département, résoudre ce problème d’ici 2012. C’est ainsi qu’il dira : “65,7% de nos populations ont accès à l’eau potable, nous sommes en bonne posture de l’atteinte des OMD qui prévoit 75% à 2015”.

Malgré les 2035 villages de notre pays qui n’ont pas accès à l’eau potable, le ministre, dans son intervention, entend couvrir cela dans un bref délai. Cette intervention a été suivie de la coupure du ruban symbolique de la nouvelle station et la visite guidée du local.

LE PRESIDENT AMADOU TOUMANI TOURE

Ainsi, le président de la République, Son Excellence Amadou Toumani Touré, dans son discours a dit : “Je suis content de la réalisation de cette station de production d’eau potable qui va, j’en suis sûr, contribuer au bien-être de nos populations. D’ici le 15 mai prochain, nous allons inaugurer la station de Baco-Djicoroni, aussi d’ici 2012 sera terminé la station de Kabala qui coûtera 66 milliards de nos francs et elle couvrira toute la ville de Bamako et Kati en approvisionnement en eau potable. On procédera aussi à la réhabilitation d’autres déjà existants et tout cela avant 2012, chose pour dire que la mission qui nous a été confiée évolue à grand pas. Sûrement le plus beau sera pour demain”.

Selon une ménagère de Dianéguéla : “Si vraiment cette réalisation peut atténuer notre problème d’eau, je ne peux que remercier du fond de coeur le président ATT car, nous les femmes, nous savons ce qui veut dire l’eau potable et comment l’avoir. Qu’il soit bénit”.

D’un seul coup de main du chef de l’Etat, l’eau jaillit de la nouvelle station compacte de Magnambougou et du coup, c’était la joie de ces nombreuses femmes venues supporter l’initiative du président.

Moussa KONDO (Stagiaire)

23 avril 2008.