Partager

Environ 6 milliards de FCFA, c’est le montant d’une convention de prêt préférentiel signée entre le Mali et la République Populaire de Chine, à travers la Banque Export Import de Chine, mardi dernier dans les locaux du Ministère de l’Economie et des Finances.

Entrant dans le cadre du projet de l’alimentation électrique pour l’irrigation du N-SUKALA, ce financement permettra la mise en place d’un réseau électrique centralisé. Toute chose qui permettra d’une part à N-SUKALA d’atteindre sa vitesse de croisière, à travers l’augmentation de la production de sucre, et d’économiser environ 5 milliards 900 millions de FCFA par an, d’autre part.

Déjà, pour le premier semestre de l’année 2013, il a été planté 3 570 hectares de canne à sucre et produit 3 000 tonnes de sucre et 200 000 litres d’alcool. La production du sucre atteindra 20 000 tonnes en 2014, ce qui renforcera considérablement la capacité de fourniture de sucre du Mali. Actuellement, N-SUKALA offre plus 2000 emplois à la population locale, dont plus de 800 femmes, ce qui a permis d’améliorer leurs conditions de vie. Ces chiffres font de cette structure industrielle et agricole une fenêtre à travers laquelle on peut constater la vitalité de la coopération agricole sino-malienne.
Pour l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Mali, ce projet vert, qui vise à transformer des déchets de canne à sucre en électricité, permettra à N-SUKALA de bénéficier d’une amélioration de productivité. Profitant de la signature de cette convention, le diplomate chinois a assuré les autorités maliennes du soutien de son pays pour ses efforts de développement.

Pour Mme Bouaré Fily Sissoko, Ministre de l’Economie et des Finances, la réalisation de ce projet contribuera, d’une part, à la modernisation des techniques de production agricole et à l’accroissement de la productivité, et, d’autre part, à la dynamisation du secteur, porteur de croissance et créateur d’emplois. Elle a remercié au cours de la cérémonie la Chine pour son soutien multiforme à notre pays dans son combat pour la réduction de la pauvreté.

Yaya Samaké

22 Septembre du 24 Octobre 2013