Partager

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les manifestants à étendre leurs mouvements en Tunisie et en Algérie, afin de renverser les pouvoirs en place et instaurer la charia, a rapporté jeudi le service américain de surveillance des sites islamistes SITE. Dans une vidéo de 13 minutes, le chef d’Aqmi, Abou Moussab Abdel Wadoud, suggère aux contestataires tunisiens, qui manifestent depuis un mois, « de nous envoyer leurs fils afin qu’ils reçoivent un entraînement militaire », a rapporté SITE. A propos des manifestations en Algérie, le dirigeant d’Al-Qaïda les a qualifiées de « prévisibles, honorables et positives » et estimé qu’elles ne pourraient atteindre leurs objectifs que par le renversement du président Abdelaziz Bouteflika. Il a accusé Alger d’avoir « vendu le pays, acculé le peuple à la pauvreté et propagé la corruption ». Les dirigeants algériens « ont volé l’argent du pays et l’ont partagé avec leurs maîtres français et américains », a-t-il lancé. « Nous vous vengerons et nous tiendrons dans vos rangs avec nos fusils contre les criminels apostats », a menacé Abou Moussab Abdel Wadoud. AFP.