Partager

Initialement prévue pour le 4 mai dernier, la tenue du 1er congrès ordinaire du Syndicat national des travailleurs des douanes (SNTD) vient d’être reportée à une date ultérieure par les responsables de ce nouveau syndicat douanier. Ce report fait suite la situation de crise et d’instabilité que notre pays vit depuis le 22 mars dernier.

Cette information nous a été révélée au cours d’un entretien par l’Inspecteur des douanes Alassane Ascofaré, Secrétaire chargé de la formation et de la recherche syndicale du tout nouveau SNTD, qui est déjà affilié à la CSTM. Il était accompagné par Ibrahima Touré, Secrétaire général du Comité syndical du bureau des exonérations des douanes et par Abdoul Aziz Doumbia, Secrétaire à l’organisation du bureau national provisoire du SNDT.

«Nous avons décidé de reporter les assises du premier congrès ordinaire de notre organisation, qui étaient initialement prévues pour le 4 mai 2012 à Bamako, à cause de la crise à laquelle notre pays est confronté actuellement. Ce n’est pas à cause d’une quelque conque tentative de conciliation de qui que ce soit. Aujourd’hui, nous ne sommes en négociation avec personne pour empêcher la création de notre syndicat», a déclaré notre interlocuteur.

Avant d’ajouter que toute autre déclaration n’engageait que son auteur. Cela, en faisant allusion à une déclaration de Mamoutou Koné, affirmant par voie de presse que le SNTD était en négociation pour éviter à la douane malienne de connaître un bicéphalisme syndical. «Mamoutou Koné n’est même pas membre du bureau national provisoire. Le syndicat existe bel et bien. Il y a déjà un bureau provisoire qui est en place et la direction est informée de la création de notre syndicat. Le libéralisme nous a amené à créer le SNTD. Un syndicat, c’est la défense des intérêts moraux et matériels de ses membres», a martelé l’Inspecteur des douanes.

Dans l’entendement des responsables du SNTD, un responsable ne doit pas s’immiscer dans la gestion de ces affaires. Le syndicat doit constituer un garde-fou pour protéger les travailleurs contre les décisions arbitraires des dirigeants. Pour Ascofaré, le SNTD sera un syndicat au service de l’ensemble des travailleurs des douanes du Mali. Ses responsables veulent mettre du dynamisme dans l’action syndicale à la douane. Il faut noter que le SNTD est dirigé par un Secrétaire général, Abdoul Karim Macalou.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 10 Mai 2012