Partager


Entre le bureau fédéral et le sélectionneur national, non moins Directeur Technique National (DTN), la rupture est désormais consommée, suite à la crise née après la débâcle des Aigles à la CAN Ghana 2008.

D’après nos informations, la décision finale venant du ministère de la jeunesse et des sports devait tomber hier soir ou ce matin. Le ministre Hamane Niang devait décider du maintien ou du licenciement du technicien français. Mais, tout porte à croire que Jodar est décidé cette fois-ci à rendre le tablier, étant exaspéré par les contestations du bureau fédéral.

Selon certaines sources, Jodar refuse l’unique poste de DTN que le bureau fédéral tient à lui proposer. Pour ainsi dire, il perdrait le poste de sélectionneur national des Aigles. C’est ce que le technicien français ne veut pas entendre. Par conséquent, il réclame tout simplement que son argent lui soit versé afin qu’il quitte le Mali.

Cette décision a été prise par le sélectionneur national au terme de son entretien, vendredi dernier, avec les trois grosses pointures de la Fédération malienne de football (Femafoot), à savoir, Salif Kéïta alias Domingo, Karounga Kéïta dit Kéké et Boubacar Diarra dit Baba.

Si le ministre venait à entériner la volonté de la Femafoot qui sous-tend qu’il faut un nouveau sélectionneur pour les Aigles, il devra résilier le contrat qui lie Jodar à la Femafoot, contrat qui court jusqu’au 30 juin prochain. Des dispositions devront alors être prises pour le mettre dans tous ses droits.

Mais déjà, l’on apprend que des contacts sont bien avancés pour le recrutement d’un nouvel entraîneur. Le nom de celui-ci sera connu très prochainement, étant donné que la Femafoot veut aller très vite pour tourner cette page sombre et entamer les nouvelles échéances continentales, à savoir, les éliminatoires combinées CAN/Coupe du monde 2010.

Bruno Loma

04 mars 2008.