Partager

La défaite des Aigles du Mali contre le Syli national de Guinée (2 buts à 0), la semaine dernière, a montré que certains leaders ont véritablement leur place dans l’effectif à l’image du capitaine Mahamadou Diarra dit Djilla, Seydou Kéïta ou encore Momo Sissoko et Frédéric Oumar Kanouté. A quelques semaines des éliminatoires de la CAN 2012, Giresse a du pain sur la planche, pour affronter le Cap Vert, en début septembre, à Praia.

Le technicien français, Alain Giresse a échoué à son baptême du feu avec les Aigles du Mali, le mercredi 11 août dernier, en amical contre le Syli national de Guinée, en France.

Pour cette rencontre, l’ancien entraîneur du Gabon voulait se faire une idée sur son effectif avant le démarrage des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dont la phase finale est prévue en Guinée Equatoriale et au Gabon. C’est le 3 septembre prochain que les Aigles entament ces éliminatoires par un déplacement à Praia pour affronter le Cap Vert. Au même moment, le Liberia reçoit le Zimbabwe dans le même groupe. Le match amical contre la Guinée était donc une bonne occasion pour Giresse d’aborder ces éliminatoires. Malheureusement il est passé à côté avec une défaite.

Le plus grave est que les ténors du groupe étaient presque tous absents : Seydou Kéïta, El Hadj Mahamane Traoré, Sidi Yaya Kéïta. Ces joueurs n’ont pas répondu à l’appel pour cause de blessures ou d’autres problèmes. Le capitaine Mahamadou Diarra dit Djilla et Adama Coulibaly dit Police étaient là pour encourager les jeunes joueurs, qui n’ont pratiquement pas assez d’expérience.

En publiant sa liste pour ce match, Giresse n’avait pas fait appel à d’autres leaders comme Frédéric Oumar Kanouté, Mohamed Lamine Sissoko dit Momo et le gardien de but, Mahamadou Sidibé dit Maha. L’argument avancé par le technicien français, est que ces joueurs ne lui ont pas répondu quand il avait laissé des messages sur leur téléphone portable. Il laissera entendre que la porte de l’équipe nationale n’est fermée à aucun joueur.

A quelques semaines des éliminatoires CAN 2012, Alain Giresse a du pain sur la planche. Il sera difficile pour lui de regrouper et de convaincre certains leaders qui ont décidé de boycotter l’équipe nationale ou de prendre leur retraite internationale. En signant avec le Mali, Giresse s’est fixé comme objectif la qualification des Aigles pour la phase finale ensuite passer le premier tour. Pour atteindre ces objectifs, le technicien français doit obligatoirement faire attention.


Alou B HAIDARA

16 Aout 2010