Partager

L’Ambassadeur du Japon au Mali, Mme Yukiko Nakagawa a remis hier à la Commissaire à la sécurité alimentaire, Mme Lansry Nana Yehia Haïdara, 11 500 tonnes de riz. La cérémonie a eu lieu à l’OPAM, en présence du PDG des lieux, Youssouf Touré et des représentants du PAM, de la FAO et du ministère de l’Agriculture. Une partie de cette aide alimentaire sera acheminée et vendue dans les régions du nord du pays, en proie à une crise alimentaire et pastorale.

Depuis bientôt six ans, dans le cadre du programme d’aide alimentaire KR, le Japon accorde annuellement au Mali un don en riz. Le riz réceptionné hier entre dans le cadre de l’année fiscale 2008 qui a vu le Japon octroyer au Mali, suivant les échanges de notes et l’accord de don signés le 23 avril 2009, une enveloppe de 840 millions de Yen pour l’achat et l’acheminement d’environ 11 680 tonnes de riz, stockées au Japon. Sur cette quantité, 11 500 tonnes ont été réceptionnées dans les magasins de l’OPAM.

Cependant, le Commissaire à la sécurité alimentaire, Mme Lansry Yahiya Haïdara a constaté que le tonnage a doublé, comparativement aux années précédentes. Ce qui témoigne, s’il en était besoin, de l’excellence des relations entre nos deux gouvernements.

Mme Lansry a donné l’assurance aux autorités japonaises que cette aide, à l’instar des autres, sera utilisée dans l’intérêt supérieur des populations maliennes pour la sécurité alimentaire en concertation avec l’Ambassade du Japon au Mali.

Elle a tenu à préciser que cette aide alimentaire en riz KR est destinée à l’approvisionnement des marchés, afin de constituer un fonds de contrepartie que le gouvernement du Mali utilise en relation avec le partenaire pour des actions de sécurité alimentaire. A ce titre, cette année, pour permettre de répondre aux difficultés alimentaires dans le nord-est du pays, une partie de ce riz sera acheminée et vendue dans les régions de Kidal, Gao et Tombouctou.

Une partie sera destinée à renforcer les stocks des banques de céréales. Une autre partie sera mise sur les marchés de Bamako et de la région de Kayes pendant cette période de soudure. Au cours des trois dernières années, le programme KR a permis plusieurs actions majeures : l’installation des banques de céréales dans les 703 communes, le suivi et l’évaluation des banques de céréales et la formation des comités de gestion de ces banques dans les 703 communes, enfin, la construction de 101 magasins de stockage dans les communes vulnérables du Mali, notamment à Kidal, Gao, Tombouctou et plusieurs autres réalisations en matière de sécurité alimentaire.

Il faut signaler, qu’à ce jour, les différents programmes d’aide alimentaire KR octroyés au Mali totalisent 35 975 tonnes de riz qui ont permis la constitution d’un fonds de contrepartie cumulé de 5 335 685 995 FCFA sur lesquels 4 821 699 957 FCFA ont été utilisés. « Ces actions de financement classent le Japon parmi les plus importants partenaires de notre pays en matière de sécurité alimentaire« , a souligné Mme la commissaire. Elle a proposé que les fonds issus des KR soient utilisés pour la commercialisation du riz local, avec un renforcement des infrastructures de collecte et de stockage dans les zones de production.

L’ambassadeur du Japon au Mali, Mme Yukiko Nakagawa a laissé entendre, qu’en cette période de crise, il est important sinon indispensable, en matière de bonne gouvernance, de répondre aux besoins urgents des populations. Elle espère que ce don contribuera à la réduction du prix d’achat du riz sur le marché national et que tous les Maliens puissent fêter le cinquantenaire en toute fierté.


Youssouf CAMARA

10 Juin 2010