Partager

Cette commission dirigée par le Haut Conseil islamique a expliqué sur l’ORTM le malentendu par le fait que la lune a été aperçue mercredi 13 dé­cembre dans les régions de Sikasso, Mopti, Ségou… contrairement à la première annonce qui indiquait que c’est le jeudi 14 décembre que la lune avait été aper­çue dans toutes les régions du Mali sauf à Kidal.

En tout cas, les Hamalistes ne sont pas d’accord pour fêter ce sa­medi. Au niveau de leur « Zawiya » où nous avons été reçus par un groupe de per­sonnes hier jeudi 28 dé­cembre., les fidèles de Cheick Hamallah nous ont confié qu’ils fêteront diman­che parce que la lune a été aperçue jeudi et non mer­credi.«Nous suivons réguliè­rement la lune. Et depuis des dizaines d’années, nombreux sont les Hama­listes qui jeûnent les 13e, 14e et 15e jours du mois lunaire.

Le changement opéré par la Commission pour la fête de Tabaski s’explique par le fait qu’elle s’est lourdement plantée lors de la fête de Ramadan. En effet, elle avait décrété cette fête-là le 22 octobre mais nous nous avons fêté le lendemain. Tout le monde sait qu’entre le Ramadan et la Tabaski, il y a un maximum de 70 jours. En décidant de fêter dans un premier temps le diman­che, la Commission amène les Maliens à célébrer la Tabaski 71 jours après le Ramadan. Ce qui est illé­gal en islam. Elle s’est donc ravisée pour rester dans la légalité de 70 jours. Cela ne nous trompe guère. Mais la réalité, c’est qu’elle a raté le coche depuis la dernière fête
», nous ont confié les Hamalistes.

Pour ceux-ci, s’il devait y avoir un changement, cela devrait venir de Kidal dans la mesure où elle est la seule circonscription qui ne s’est pas prononcée sur la lune. Toutes les autres régions avaient dit que la lune a été aperçue jeudi. Dans ces conditions, com­ment les mêmes sont arrivés à se dédire ? La mau­vaise organisation et le manque de rigueur des commissions régionales pourraient être à l’origine de ce quiproquo.

Rappelons que les Hamalistes n’ont pas fêté la Tabaski 2005 en même temps que les autres Ma­liens. Le gouverneur du Dis­trict avait même tenté d’em­pêcher leur prière à travers un déploiement massif des Forces de l’ordre au niveau de la « Zawiya ». Féfé Koné va-t-il encore rééditer son acte ?

Chahana Takiou

29 dec 2006