Partager

femmebattue1.jpg


Etant un adepte du ballon rond, Ahmadou Bamba Fall, pêcheur de profession né en 1969, voulait suivre le match de quart de finale Cameroun / Tunisie. Mais, comme son épouse R. D. et ses enfants l’avaient devancé devant le petit écran et suivaient une pièce de théâtre, il a voulu que le canal soit changé afin de lui permettre de suivre la rencontre de foot….

Notre bonhomme qui habite avec sa femme à Guet-Ndar, fait partie des maris qui, une fois contrariés, rentrent dans une colère noire et utilisent leurs poings pour obtenir ce qu’ils désirent de leurs épouses.

Le 04 février dernier, trouvant vers 21 heures son épouse et ses enfants en train de suivre une pièce de théâtre à la télévision, il a sommé sa dulcinée de changer de canal pour qu’il puisse suivre le match de quart de finale de la Can 2008 opposant le Cameroun à la Tunisie.

Non content d’entendre sa douce moitié lui demander d’attendre que le théâtre soit fini pour le brancher à son match, Ahmadou Bamba Fall n’a rien trouvé de mieux à faire que de la rouer de coups de poings jusqu’à ce qu’elle se retrouve aux urgences de l’hôpital régional de Saint-Louis.

D’où elle ne sortit que vers les coups de 4 heures du matin pour rejoindre, à l’aide de sa mère, le domicile de ses parents. Ayant repris ses esprits 72 heures après, R.D s’est présentée à la brigade des recherches en compagnie de sa maman pour déclarer qu’elle est victime d’une bastonnade de la part de son époux, qui lui a occasionné des blessures à la poitrine, à la tête, aux deux bras, aux cuisses et au cou.

Et pour étayer ses plaintes, elle dépose une Itt de 21 jours. Dans la foulée, R.D révèle aux gendarmes que son mari est habitué des faits et il a eu à la blesser à deux reprises durant les 14 ans de mariage où ils ont eu 5 bouts de bois de Dieu. Lors de la première bastonnade qu’elle a reçue de son époux, elle a eu le bras fracturé et pour la deuxième qui a eu lieu à Joal, son époux lui a fracturé deux doigts.

Et comme elle en avait marre de se voir transformer en ballon de football, elle décide de porter plainte et demande que justice soit rendue. Convoqué à la brigade des recherches le même jour, le mis en cause reconnaît avoir battu sa femme mais s’empresse de dire qu’il ne lui a infligé qu’une gifle et poussé sur le lit.

Pour se dédouaner, il notera que sa femme a commencé par l’insulter et le traiter de tous les noms d’oiseaux. Et de poursuivre que lorsque ses beaux-parents sont venus récupérer leur fille, celle-ci sautillait dans tous les sens et lui balançait des ustensiles de cuisine. Sur les sévices corporels que sa femme l’accuse d’avoir perpétré sur elle, Ahmadou Bamba Fall nie tout en bloc et jure sur tous les saints avoir une seule fois battu sa femme, et c’est cette bastonnade qui l’a conduite dans les locaux de la gendarmerie.

Après 24 heures de garde à vue, il a été placé sous mandat de dépôt hier matin.

Sénégal;
Source : blogs-afrique.info

11 février 2008.