Partager

Le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé M. Konimba Sidibé a visité le laboratoire AgroBioTech pépinière du Sud et entreprise agricole. C’est par une présentation générale de l’Institution que la visite a commencé avant de se poursuivre sur les différents sites d’expérimentation en passant par les unités de conditionnement.

Située à la limite du quartier Faso Kanu, « AgroBioTech » ou la « maîtrise de la complexité » se fixe comme objectif principal de promouvoir une initiative pionnière au Mali, à travers une méthode de haute technologie basée sur la manipulation tissulaire, utilisée par les spécialistes de la multiplication clonale des plantes à travers les (copies à l’identique). La micro propagation par clonage du végétal va améliorer de façon spectaculaire tous les paramètres agronomiques (rendement, qualité, précocité, vigueur) à condition que la variété multipliée soit de bonne qualité et d’un bon potentiel agronomique.

Ce travail titanesque est l’œuvre de M. Birama Boubacar Sidibé, ancien vice-président de la Banque islamique de développement, ancien candidat à la présidence de la Banque africaine de développement. Un homme riche d’une longue expérience de plus de trois décennies dans les institutions financières de développement, dont les vingt-trois premières années à la BAD.

Les plantes issues du laboratoire sont saines et exemptes de toutes maladies bactériennes fongiques, liées aux insectes et autres ravageurs. Les plantes issues du laboratoire de micro-propagation sont rigoureusement homogènes car de même âge. Les plantes sont livrables au moment du choix du client en fonction de son calendrier cultural pour mise en terre. L’offre d’AgroBioTech se décline sous différentes options :
les cultures commerciales: il y a l’hévéa, la canne à sucre, l’ananas, la banane, le plantin, et les fleurs.

les cultures vivrières, la pomme de terre, la patate douce, le manioc, et l’igname.
les fruits et légumes : il y a la papaye, la tomate, les fraises, le piment, le melon, la pastèque et bien d’autres….
Le ministre Konimba Sidibé, s’est dit impressionné par cette innovation technologique qui contribuera à marquer des bonds quantitatifs dans la résolution de la problématique de la production classique du matériel végétal en vue de la culture à l’échelle commerciale promotion.

Nul doute qu’avec l’avènement de AgroBioTech, l’agriculture commerciale au Mali a de beaux jours devant elle, car elle s’imposera comme une activité profitable et l’agriculture vivrière retrouvera la productivité de l’agriculture commerciale, garantissant ainsi la sécurité alimentaire au plus grand nombre des maliens.
Bon vent à AgroBioTech!

Cellule COM MPISP

Du 28 Août 2017